L’ESTAGE ET OCKWELL COURENT À LA VICTOIRE AU PACIFIC FOREST RALLY

L’ESTAGE ET OCKWELL COURENT À LA VICTOIRE AU PACIFIC FOREST RALLY

10/15/2017

Texte de Dean Campbell, photos de Andrew Snucins

Antoine L’Estage et Alan Ockwell sont sortis victorieux après une journée à rouler dans des conditions dramatiquement changeantes du dernier jour du Pacific Forest Rally. La neige et la glace ont été les vedettes des spéciales du matin, tandis que l’après-midi s’est déroulé sur le gravier.

L’Estage a commis une rare erreur en optant pour des pneus à gravier pour les spéciales du matin.

« Il aurait fallu chausser des pneus à neige », a admis L’Estage, en attendant de repartir à l’assaut de la spéciales Missizula-Dillard. « C’est tellement difficile de rouler vite avec des pneus de gravier. »


 

Ce choix a coûté à L’Estage deux victoires de spéciales, mais n’a pas menacé sa mainmise sur le rallye puisque tous les équipages de tête avaient aussi choisi des pneus à gravier.

Après le service en milieu de journée, les équipages sont repartis vers les deux dernières spéciales, deux passages de la nouvelle spéciale Spius. Le temps s’était adouci et la route, libre de neige, donnait aux équipages une première occasion d’ouvrir la machine. C’est là que L’Estage et Ockwell ont augmenté le rythme, prenant une seconde par kilomètre à Brandon Semenuk et John Hall, en deuxième place.

« Le rallye a été très difficile », a résumé L’Estage à l’arrivée. « Le choix des pneus était un problème et parce que le temps changeait beaucoup, il n’y avait pas de solution simple. Mais la voiture est solide et tout a bien fonctionné pour nous. »

Cette victoire conforte aussi l’Estage et Ockwell dans leur quête du championnat, après un début de saison éprouvant.

 
 

Brandon Semenuk et John Hall continuent de montrer qu’une deuxième victoire n’est qu’une question de temps, augmentant leur rythme à chaque rallye. Ils ont pu rester à distance de frappe de L’Estage et Ockwell, mais quand le rallye s’est déplacé sur le gravier sec de Spius, ils n’ont pu suivre la Subaru de Subaru Rally Team Canada.

« C’est amusant de courir après Antoine », a blagué Semenuk. « Je m’aefforce de rester à moins d’une seconde par kilomètre et on a réussi. Je pense qu’on a eu le meilleur résultat du week-end. »

Les conditions météo ont laissé plusieurs compétiteurs dans le noir en matière de stratégie des pneus et du rythme à adopter. Les équipages ont affronté des surfaces inhabituelles en essayant de tirer le maximum de vitesse de leurs machines.

« J’ai fait le PFR plusieurs fois et ç’a toujours été du gravier. Les conditions cette année sont vraiment éprouvantes pour tout le monde. »

 
 

Ces conditions difficiles ont toutefois avantagé quelques équipages dont Leo Urlichich et son copilote Sam Roxon. À bord de leur Subaru de classe Production, ils auraient dû être plus loin au classement dans des conditions normales. ‘ais le manque d’adhérence a nivelé la différence de puissance entre les voitures de classe Production et celles de classe Ouverte. Mais dès que le rallye est arrivé dans Spius, tel que prévu, les écarts ont augmenté mais Urlichich et Roxon ont pu s’accrocher à leur troisième place au classement général.

« On s’est bien amusé ce week-end, même si les chemins étaient difficiles », a commenté Urlichich. « Sam commence comme copilote. Je ne sais pas comment il se comportera quand nous irons vraiment vite, mais ce week-end il a fait un boulot fantastique. »

Nous étions à la chasse aux points en classe Production, mais le budget était extrêmement serré. Cam Jam s’est vraiment démené pour que nous puissions être ici et je suis très heureux que Sam ait copiloté comme il l’a fait. »

 
 

C’est grâce à leur patience que Travis Nease et Krista Skukas ont pu pointer à la quatrième place. Ils ont pris le départ avec très peu de ressources, que des pneus de gravier et pas d’équipe de service.

« C’était bon de finalement rouler sur le gravier à la fin. J’avais hâte d’arriver dans ces chemins-là. Ça fait une bonne pratique pour le Tall Pines le mois prochain », a conclu Nease.

Vilnis Dimpers et Liga Kotane ont devancé Eric Pehota et Jennifer Daly pour terminer deuxièmes et troisièmes respectivement en classe Production 4RM.

 
 

Septièmes au classement général, Dave Wallingford et Leanne Junnila ont pris la tête de la classe 2RM à la fin de la première journée, dans une lutte serrée avec Jason Bailey et son copilote Shayne Peterson. Dave Clark et Jamie Willetts faisait aussi partie de la lutte à trois pour la victoire en classe.

Ce n’est qu’au deuxième jour du rallye que les conditions difficiles ont commencé à créer des écarts importants. Le choix des pneus a permis à Bailey et Peterson de prendre une bonne avance sur Wallingford et Junnila, au début de la deuxième journée dans la neige et sur la glace. Malheureusement leurs pneus n’ont pas tenu quand la température s’est réchauffée et qu’une crevaison a causé des dommages considérables, forçant Bailey et Peterson à l’abandon.

« Nous avons fait un bon rallye », a commenté Wallingford qui, avec son copilote Junnila, a remporté sa classe à la fin d’une lutte épique. « Ç’a été une belle lutteavec les autres, dans des conditions vraiment horribles. Je pense que ça va nous valoir le championnat. »

 
 

Avec Bailey hors course, Clark et Willetts ont pris la deuxième place même si les conditions glacées les ont laissés loin derrière, comme leur onzième place au général l’indique. Nick Wood et Steve Stevenson ont complété le podium de 2RM dans leur Datsun 1200 1973.

 
 

Les résultats du rallye ont permis à Subaru de décrocher le titre des manufacturiers avec encore deux manches à courir. Cette année, Subaru a occupé trois podiums complets dans le Championnat canadien de rallye : au Perce-Neige, au Défi et au Pacific Forest Rally, démontrant hors de tout doute la valeur de la marque dans les conditions les plus difficiles.

Le Championnat canadien de rallye se poursuivra les 24 et 25 novembres 2017 au Rally of the Tall Pines, à Bancroft (ON). Suivez le CRC sur Facebook, Instagram, Twitter et YouTube pour toutes les nouvelles, les profils et les vidéos, et pour en connaître plus sur vos équipages favoris, les rallyes et les gens en coulisse qui rendent tout ça possible.


 
 
 
 
 
 
 

Subjets Connexes

Subaru hausse la barre...
L’ESTAGE ET OCKWELL COURENT...
L’ESTAGE ET OCKWELL EN...
CINQ QUESTIONS À PAUL...