L’ESTAGE ET OCKWELL DOMINENT LA PREMIÈRE JOURNÉE DU ROCKY MOUNTAIN RALLY

L’ESTAGE ET OCKWELL DOMINENT LA PREMIÈRE JOURNÉE DU ROCKY MOUNTAIN RALLY

05/27/2017

Texte de Dean Campbell, photos de Andrew Snucins

Antoine L’Estage et Alan Ockwell  ont pris une sérieuse avance lors de la première journée du Rocky Mountain Rally 2017. Compétitionnant pour Subaru Rally Team Canada, le duo a eu l’avantage d’être le premier sur la route, sans poussière et très peu de glisse sur les chemins de gravier durcis.

 

 
 

La première journée, les spéciales se déroulaient sur une série de chemins connue sous le nom Dogleg complex. Certaines parties de ces chemins étaient creusées d’ornières et cassantes, mais L’Estage et Ockwell ont continué d’attaquer.

« Si vous regardez nos temps, vous voyez que c’est bon », a expliqué L’Estage. « On a eu plein de petits problèmes toute la journée.  Nos temps sont bons, la voiture se pilote bien, alors je suis content. »

 

 

 
 

De nombreuses voitures et équipages ont souffert de la chaleur toute la journée. Et deux équipages en particulier devaient aussi se battre pour la deuxième place. Brandon Semenuk et John Hall se sont échangés des temps avec leur rivaux Boris Djordjevic et Martin Burnley toute la journée. Finalement c’est Semenuk qui a eu le dessus sur Djordjevic pour la deuxième place au classement.

« Ç’a été une belle bataille », a raconté Djordjevic. « On a fait quelques erreurs de mise au point, ce qui nous a fait perdre un peu de temps dans une couple de spéciales. Mais autrement, nous étions très près, une poignée de secondes. On a poussé très fort cet après-midi. »

 

 

 
 

C’est vers la fin de l’après-midi que la visibilité est devenue un problème. La poussière des compétiteurs restait en suspension, empêchant de voir le chemin devant. Parfois, dans la lumière du soleil couchant, la poussière ressemblait plus à un mur qu’à un nuage, obligeant les équipages à lever le pied.

« Ça devenait poussiéreux vers la fin, surtout quand le soleil s’est couché dans les arbres », a ajouté Semenuk. « Les deux dernières spéciales étaient les pires. À quelques endroits, on s’est presque arrêtés parce qu’on ne voyait absolument pas où nous allions. »

 

 

 
 

Les deux équipages vont continuer de se battre dans la spéciale Hawke demain. Djordjevic aura peut-être l’avantage de la puissance en grimpant dans la montagne, mais Semenuk croit qu’il pourra reprendre tout ce que Djordjevic pourra grignoter. À la fin de la première journée, seulement 19 secondes les séparent.

Dave Clark et Jamie Willetts mènent la classe deux roues motrices, après une dure journée pour leurs rivaux Jason Bailey et Shayne Peterson. Clark et Willetts ont poussé leur Merkur à la limite et ont été récompensés d’une sixième place au général à la fin de la journée. Ils ont une avance de plus de deux minutes sur Graham Bruce et Patrick Levesque, deuxièmes en classe. Toutefois, Clark n’est pas certain de pouvoir maintenir ce rythme durant le jour 2.

 

 

 
 

« On a poussé très très fort aujourd’hui, et nos pneus sont pas mal finis », a commenté Clark. « À moins de trouver de meilleurs pneus d’ici demain matin, il va nous falloir ralentir un peu. Ces routes sont très abrasives, alors les pneus souffrent beaucoup. »

 

 

Un trio de voitures Production 4RM se tiennent dans une fenêtre de trente secondes pour la première place en classe.

Eric Grochowski et Leanne Junnila sont présentement en tête, malgré des problèmes de transmission et d’alternateur. Demain, ils pourraient perdre cette première place dans les spéciales Hawke. C’est une course de côte où la puissance peut faire la différence et la voiture de Grochowski est plus vieille et moins puissante que celles de ses rivaux. Sa seule chance sera de réduire l’écart au minimum en montant et de pousser le plus fort possible en redescendant, alors que la puissance n’a pas autant d’importance.

 

« Je ne sais pas si le temps que je grignoterai en descendant sera suffisant pour combler le temps qu’ils m’auront pris en montant », a dit Grochowski. « Ce matin, la transmission sortait de vitesse, puis l’alternateur a cessé de fonctionner. Et on a échangé nos temps toute la journée avec Pehota et Daly, et ça, c’est magnifique ! »

Eric Pehota et Jennifer Daly sont troisièmes en classe dans ce groupe juste avant d’attaquer le jour 2. Et juste devant eux se trouvent Nicholas Spencer et Peter Brook. Avec quatre spéciales à faire au jour 2, ce sera une des plus belles batailles à surveiller  !

 

 

 
 

Le Rocky Mountain Rally 2017 se poursuit dimanche. Suivez nos reportages continus sur Facebook et Instagram, et ici pour les résultats finaux.

 
 

Subjets Connexes

SEMENUK ET HALL DOMINENT...
Brandon Semenuk et John Hall ont remporté le Big White Winter Rally et toutes les...
SEMENUK ET HALL EN...
À la fin de la première journée d’épreuves au Big White Winter Rally, Brandon Semenuk...
UNE FINALE SUR LA...
Le Big White Winter Rally marque la fin de la saison de rallye 2018 au...
CARRÉ ET JOYAL REMPORTENT...
Une lutte de tous les instants dans des conditions difficiles s’est terminée par la victoire...