Mailloux glisse vers la victoire au Rally of the Tall Pines

Mailloux glisse vers la victoire au Rally of the Tall Pines

11/27/2023

Reconnue comme la journée de rallye la plus difficile au Canada, le Lincoln Electric Rally of the Tall Pines 2023 à Bancroft (ON) a été à la hauteur de sa réputation légendaire. Jamais le vieil adage « chemins d’hiver, fossés d’été » n’a été plus approprié. Une combinaison de chemins lisses et d’un gel soudain pré-événement a transformé les spéciales rapides et pleines de sauts en une longue patinoire, mettant à l’épreuves l’habileté et la bravoure des 26 équipages qui avaient pris le départ de la sixième manche du Championnat canadien de rallye. Et le championnat a couronné son sixième vainqueur en autant de rallyes, affichant clairement la profondeur de la compétition cette année.

 
 

Les champions en titre, Jérôme Mailloux et Philippe Poirier, ont personnifié l’esprit « continue-malgré-tout » cette année en rallye. Malgré une série d’événements désastreux, ils ont entrepris chaque rallye avec la même énergie que ce qui les a menés au championnat en 2022. Leur détermination a finalement payé au Tall Pines. Ils sont au nombre des quelques équipages à avoir parcouru toutes les spéciales sans encombre, établissant rapidement le rythme et menant presque de bout en bout, leur Subaru Test Racing Subaru faisant un sans-faute vers leur première victoire de la saison.

 
 

Les meneurs au classement, Jean-Sébastien Besner et Yvan Joyal, n’ont pas eu cette chance. Le Tall Pines constituait le baptême de la glace pour leur nouvelle Fiesta et Besner a eu besoin de la première boucle pour apprendre à la faire danser. Après le premier service, ils étaient prêts à attaquer et se sont mis à la poursuite de Mailloux. Ils ont pris la tête à la septième spéciale mais ont perdu toute leur avance à la suivante quand un court-circuit s’est mis à éteindre le moteur à plusieurs reprises. Leurs mécanos ont pu réparer le connecteur fautif, mais ils ont dû se contenter de la deuxième place.

 
 

Il y a deux ans, le Tall Pines 2021 a constitué un point tournant pour leur succès les assurant du titre de vice-champions. L‘édition 2023 a aussi été un succès pour le duo de Test Racing. Un rallye propre et rapide leur a permis d’éviter les coûteuses erreurs d’autres équipages et leur a valu la troisième place malgré la pression que leur ont appliqué les spécialistes du Tall Pines Jeremy Drake et Deric Jackson pendant la deuxième moitié du rallye.

 
 

Mais le pilotage le plus spectaculaire du rallye est venu de Crazy Leo Urlichich. Ce double vainqueur du Tall Pines avait pris une sabbatique au Canada depuis deux ans et a décidé de sortir une vieille Ford Focus 2RM de 105 ch. des boules à mites pour venir s’amuser sur les chemins glacés du Tall Pines. Sa performance a été éblouissante. Crazy Leo et son copilote Sam Roxon ont pris tous les virages à la limite et ont sauté plus haut que tous les autres sur les sauts, établissant plusieurs temps dans les top trois et remportant même l’avant-dernière spéciale ! Seule une pénalité de route de trois minutes les a empêchés d’atteindre le podium. Mais ils ont remporté la classe 2RM par une marge époustouflante.

 
 

Chris Greenhouse et Ryan Scott ont rapidement compris qu’essayer de suivre Crazy Leo finirait par sortir leur Dodge de la route et ils ont gardé la tête froide en vue du championnat 2RM. Un pilotage tout en douceur et sans problème leur a assuré la deuxième place en classe et leur premier titre de champions 2RM. « J’ai peut-être perdu cette bataille », a conclu un Greenhouse émotif, juste avant de sabrer le champagne, « mais j’ai gagné la guerre ».

 
 

Dans la course au Trophée Fidler, Alexandre Moreau et Ian Guité, ayant déjà terminé sur le podium du Tall Pines, espéraient réduire l’écart qui les séparait de Besner et Joyal, mais c’est le contraire qui s’est produit. Comme au Rocky Mountain Rally, des problèmes de pompe à essence leur ont coûté énormément de temps dans la première boucle, les reléguant au 19e rang. L’équipe Swap Shop ont pu réparer dès le premier service et ils se sont battus comme des forcenés pour remonter jusqu’à la septième place, juste assez pour empêcher Besner et Joyal d’être couronnés champions.

 
 

Les équipes ont tout juste deux semaines pour réparer et se déplacer jusqu’à Kelowna (BC) pour la finale du Championnat canadien de rallye 2023, le Big White Winter Rally. Jean-Sébastien Besner n’a besoin que de deux points pour inscrire son nom sur le Trophée Fidler, tandis que Moreau doit remporter le rallye et espérer que Besner ne fasse pas mieux qu’une neuvième place.

 

Subjets Connexes

Mailloux glisse vers la...
Reconnue comme la journée de rallye la plus difficile au Canada, le Lincoln Electric Rally...
Vincent victorieux au Rallye...
Le superbe paysage d’automne au bord du fleuve à La Malbaie (QC) constituait un étrange...
Besner remporte le Rallye...
Maîtres de la gestion du risque, Jean-Sébastien Besner et Yvan Joyal ont su quand pousser...
Levac renoue avec la...
Les participants au Championnat canadien de rallye ont été joints par les participants au Championnat...