SEMENUK ET HALL EN TÊTE À LA FIN DU PREMIER JOUR AU BIG WHITE WINTER RALLY

SEMENUK ET HALL EN TÊTE À LA FIN DU PREMIER JOUR AU BIG WHITE WINTER RALLY

12/09/2018

Texte de Dean Campbell et photos de Dean Campbell et Kris Schofield

À la fin de la première journée d’épreuves au Big White Winter RallyBrandon Semenuk et John Hall mènent le rallye avec une avance d’une minute, 20.1 secondes. Même s’ils ont terminé la journée en force, un tête-à-queue dans la première spéciale leur a coûté environ 30 secondes, qu’ils ont comblé dès la deuxième spéciale. Puis ils ont enfin pu commencer à construire leur avance.

« Les bancs de neige ne sont pas très gros cette année et dans la première spéciale j’ai voulu m’en servir comme on le fait avec les gros », a admis Semenuk. Même si le tête-à-queue leur a été coûteux, les conséquences ont été minimes. Semenuk a modifié son pilotage dans les dernières spéciales, établissant les chronos des trois dernières spéciales de la journée.

« Je me suis efforcé de bien placer l’auto en entrant dans chaque courbe, pour ne pas avoir à corriger dans la courbe, et je conservais plus de vitesse en sortie », a confié Semenuk. « Le dicton qui dit ‘Aller lentement, c’est aller plus vite’ est toujours vrai. »

 
 

Boris Djordjevic et Darren Garrod ont remporté la première spéciale mais ont été incapables de soutenir le rythme des meneurs. Djordjevic et Garrod terminent la journée au deuxième rang, avec une avance de 1:06 sur les troisièmes.

« On a eu une bonne journée », a résumé Djordjevic. On a décidé de s’amuser et de rester concentré. Nous sommes bien placés pour demain. »

 
 

David Nickel et Alex Gelsomino sont bien en selle en troisième place malgré quelques chaleurs. Mais la voiture et l’équipage sont en forme et prêts à s’y remettre demain. L’équipage a une petite avance d’environ 30 secondes sur les quatrièmes Ken Staninck et Martin Burnley.

Stanick et Burnley se sont faits une chaleur dans la EC3, sortant un peu trop large à droite et touchant des arbres. Par miracle, ils n’ont presque pas perdu de temps grâce à Dame Nature qui les a fait rebondir dans le chemin.

Sam Albert et Michelle Miller de Dirtfish Rally School terminent la journée au cinquième rang. Albert est bien décidé à terminer cinquième ou mieux. Ce résultat l’assurerait du titre de la North American Rally Cup. L’équipage s’en tient donc à un rythme constant et sans risque.

 
 

« On n’aura pas besoin de travailler si fort ce week-end pour atteindre notre but, alors on est vraiment là pour s’amuser », a raconté Albert. « On n’a aucune pression de devoir finir sur le podium. »

Une lutte à trois s’est formée en 4RMP.  Eric Pehota et Jennifer Daly sont les meneurs en classe grâce à leur complicité et leur rythme enlevé.

« J’ai l’habitude de commencer fort puis de gérer mon avance », a expliqué Pehota. « Ces routes sont amusantes, mais on travaille fort pour trouver de l’adhérence. »

 
 

Brandon Liang et Michael Szewczyk sont à 13.9 secondes des meneurs en classe. Ils ont été constants toute la journée et prévoient pousser dimanche pour rattraper les meneurs. Mais ils devront aussi garder un œil derrière parce que Nicholas Spencer et David Ma ne sont qu’à sept secondes. Une victoire en classe est toujours possible.

 
 

Wim van der Poel et Bryan Lord se sont assurés du titre en 2RM à la fin de septembre au Pacific Forest Rally, grâce à une saison impeccable. Ils ont remporté leur classe à toutes les manches du Championnat canadien de rallye qu’ils ont disputées. Le Big White Winter Rally constitue leur cinquième rallye du CRC cette année et le duo a commencé fort pour remporter un cinquième gain.

« Tout va bien jusqu’à maintenant », résume van der Poel. « C’est dommage que nos rivaux habituels ne soient ici, Jason Bailey et Shayne Peterson. Dave Clarke aussi. Alors on va juste s’amuser. »

 

La deuxième place en classe va à Eric Grochowski et Martin Headland. Cet équipage court dans une Toyota Corolla qui a été fortement modifiée pour recevoir un moteur de Supra à six cylindres et une suspension arrière indépendante. Construite par Taisto Heinonen, la voiture est très puissante et son pilotage est différent des autres voitures Grochowski a alignées par le passé.

« J’effleure l’accélérateur et il y a tellement de puissance », s’exclame Grochowski. « On a pris notre temps dans la première spéciale, puis on s’est mis à pousser un peu plus au fur et à mesure que je m’habitue à ce pilotage. On devrait pourvoir continuer à accélérer demain. »

Au troisième rang, on retrouve John Munroe et Bill Dubreuil qui ont été constants toute la journée et qui occupent le 14e rang au général.

 

Les spéciales de la première journée se couraient sur le chemin de Black Forest, couru dans les deux sens, deux fois, pour une distance totale de 64 km. Avec chaque nouveau passage, la surface devenait plus glissante, obligeant les équipages à faire très attention où ils mettaient les roues. Malgré tous les défis qu’ils ont relevés aujourd’hui, il leur reste encore plus de 130 km à parcourir en deux passages aller-retour de la spéciale Gem – Falcon.

Les prévisions météo pour dimanche annoncent quelques flocons isolés. Les participants vivront donc à peu près les mêmes conditions qu’aujourd’hui.

Assurez-vous de suivre le rallye sur les pages officielles du CRC sur Facebook et Instagram. Utilisez le mot-clic #crcrally pour partager vos photos et vidéos de l’événement.

 
 
 
 
 

Subjets Connexes

Joël Levac et Stéphanie...
Joël Levac et Stéphanie Lewis ont réalisé une course presque sans faute qui les a...
Levac et Lewis dominent...
Joel Levac et Stéphanie Lewis ont mené leur MINI en tête du classement lors de...
Brandon Semenuk et John...
Brandon Semenuk et John Hall ont remporté le Rocky Mountain Rally, à Invermere (Colombie-Britannique). Après...
Semenuk maintient une petite...
Après une première journée caractérisée par des spéciales détrempées, boueuses et glissantes au Rocky Mountain...