LE RALLY OF THE TALL PINES TO TEST THE BEST OF THE CRC

LE RALLY OF THE TALL PINES TO TEST THE BEST OF THE CRC

11/23/2017

Texte de Dean Campbell. Photos de Andrew Snucins et Jason Nugent.

C’est aujourd’hui que les équipages arrivent à Bancroft (ON) pour la sixième manche du Championnat canadien de rallye, le Rally of the Tall Pines. Même si des championnats sont déjà assurés, il y a encore beaucoup à gagner au cœur du Bouclier canadien. Comme quatre des cinq meilleurs pilotes de la liste des inscrits ont déjà fini sur le podium dans les dix dernières années, la victoire au Tall Pines n’est acquise pour personne.

Peu de compétiteurs le comprennent mieux qu’Antoine L’Estage, l’actuel meneur du championnat. Au cours des dix dernières années, il a remporté ce rallye quatre fois, et il a dû abandonner à trois occasions. Il a terminé sur le podium à deux autres reprises et il a fait une cinquième place en 2009.

 
 

L’Estage sait très bien qu’ici la victoire peut vous être enlevée au dernier moment et qu’il devra se concentrer tant sur la gestion du rythme que sur l’endurance pour terminer sur la première marche. Il mène le classement des pilotes par 13 points sur Leo Urlichich et par 15 points sur Brandon Semenuk.

Pour Alan Ockwell, le copilote de l’Estage, le classement est encore plus serré. Ockwell mène sur John Hall par seulement trois points. Une simple erreur par un de ces deux équipages pourrait décider de la victoire du championnat dès ce week-end.

 
 

Entretemps, l’autre pilote de Rocket Rally, Brandon Semenuk , représente aussi la plus grande menace. Semenuk impressionne par sa vitesse à chaque rallye qu’il dispute. Même s’il est encore mal connu, l’équipage Semenuk / Hall saura mettre la pression à L’Estage et Ockwell. Semenuk a fait preuve d’un excellent jugement et de beaucoup de savoir-faire à son premier Tall Pines, il y a deux ans, terminant deuxième. L’an dernier, des problèmes mécaniques ont empêché l’équipage de trouver son rythme, mais cette année, avec une voiture révisée d’un bout à l’autre, il cherchera sûrement à se rattraper.

Semenuk a aussi une petite chance de remporter le titre de la North American Rally Cup. Il compte 12 points de retard sur Davis Higgins et Travis Pastrana qui sont à égalité en première place. Si Semenuk remporte le Tall Pines et le Big White dans deux semaines, il devancerait les deux pilotes de la Subaru Rally Team USA par un seul point et s’emparerait du titre.

 
 

Leo Urlichich s’est déjà assuré du titre dans le Championnat 4RM Production et occupe le deuxième rang au classement général. Si les routes du Tall Pines sont glacées, l’écart de puissance entre les voitures de classe Ouverte et Production ne fera pas de différence, et Urlichich a démontré que lui et son copilote Alex Kihurani savent rouler vite sur les surfaces glissantes, affichant des temps très compétitifs qui leur ont permis de remporter le Rallye Perce-Neige. Le duo devra devancer L’Estage et Ockwell au Tall Pines et au Big White pour décrocher le championnat, mais c’est une grosse commande. Le gagnant du Tall Pines 2011 a déjà surmonté de grandes difficultés et il ne faut l’exclure d’emblée.

 

 
 

Simon Vincent et Hubert Gaudreau ont terminé troisième au Rally of the Tall Pines, marquant ainsi le troisième podium de Vincent au Tall Pines, après qu’il a copiloté à la victoire en 2015 et pour le troisième rang en 2014. Même s’ils n’ont pas démontré la grande vitesse des autres favoris, ils savent que le Tall Pines récompense la régularité. Attendez-vous à ce que ce duo vise le podium par leur discipline.

Le seul pilote parmi les cinq premiers à prendre le départ et à n’être jamais monté sur le podium au Tall Pines depuis 10 ans est Jean-Sébastien Besner. Son copilote Yvan Joyal a déjà connu deux podiums avec Bruno Carré. Si la voiture conserve sa fiabilité et que l’équipage garde la tête froide, ce duo a tout ce qu’il faut pour sabrer le champagne.

 
 

Il y en a d’autres qui pourraient venir jouer les trouble-fête. Peter Thomson et Dan Sprongl ne courent pas au niveau national, même si le champion canadien 2005 participe à des rallyes régionaux. Si la température devait être plus douce et offrir une bonne adhérence, Thomson pourrait décider d’ouvrir la machine. Autrement, il optera pour un rythme plus conservateur.

Martin Donnelly et Angela Cosner étrennent une nouvelle voiture au Tall Pines. Leur priorité sera de tester la voiture et de peaufiner ses ajustements pour mieux évaluer sa performance et sa fiabilité. Si ces facteurs sont présents, Donnelly pourrait choisir de se faire plaisir dans une spéciale préférée.

Connor Martell et Gregg Dorman constituent une énigme ici. Ce sera leur baptême du Tall Pines. Ils ont d’étroits liens avec VTSportsCar et Martell pilote une voiture GRC Lights commanditée par Dirtfish. Ils ont donc beaucoup d’éléments probants, reste à voir comment ils réussiront à combiner le tout.

Travis Nease et Krista Skucas arrivent de la côte Ouest américaine pour se mesurer enfin au Tall Pines. Pour un novice, ce rallye peut être éprouvant, mais Nease est un obsessif de la préparation : il a visionné tout ce qu’il a pu trouver de toutes les éditions, ainsi que des heures de vidéos à bord des voitures. Cet équipage a couru presque tout le championnat canadien de rallye sur un très modeste budget. Ils ont peu de pneus et comptent sur une température clémente. Mais ne vous laissez pas leurrer : ils ont terminé le Pacific Forest Rally au quatrième rang, sans pneus adéquats. Nease enseigne le pilotage à l’école Dirtfish et Skucas est une copilote expérimentée. Ils sont peut-être des nouveaux-venus au Tall Pines, mais ce ne sont pas des novices.

 
 

Les prévisions météo sur Bancroft annoncent des températures douces sous la pluie pendant la journée de samedi, suivies des baisses habituelles, sous zéro. Cette gibelotte ne fera qu’ajouter aux chemins glissants. Comme c’est souvent le cas au Tall Pines, la discrétion peut s’avérer louable et le meilleur chemin vers le podium.

Assurez-vous de suivre toute l’action du Rally of the Tall Pines auprès de la seule source officielle de nouvelles sur le Championnat canadien de rallye. Facebook offrira des mises à jour et des entrevues en direct, tandis que Instagram et Twitter présenteront de magnifiques photos et des comptes rendus réguliers. Et, bien entendu, revenez ici pour le compte rendu final du Rally of the Tall Pines, édition 2017.

 
 

Subjets Connexes

KAREL CARRÉ ET SAMUEL...
Karel Carré et Samuel Joyal de TEST Racing ont remporté le Pacific Forest Rally à...
SEMENUK ET HALL EN...
FLa première journée du Pacific Forest Rally est faite de quatre spéciales, qui ont clairement...
LE PACIFIC FOREST RALLY...
Le Pacific Forest Rally 2018 marque un moment décisif dans le Championnat canadien de rallye....
CHANGEMENT DE SIÈGES POUR...
Des visages familiers changeront de côté de voiture ce week-end au Pacific Forest Rally. Délaissant...