CARRÉ ET JOYAL REMPORTENT LE LINCOLN ELECTRIC RALLY OF THE TALL PINES Le duo décroche les titres de champions du CRC

CARRÉ ET JOYAL REMPORTENT LE LINCOLN ELECTRIC RALLY OF THE TALL PINES

11/25/2018

Texte de Dean Campbell, photos de Jason Nugent

Une lutte de tous les instants dans des conditions difficiles s’est terminée par la victoire de Karel Carré et Samuel Joyal au Lincoln Electric Rally of the Tall Pines à leur première présence à ce légendaire rallye. Sur des routes couvertes d’une mixture d’eau et de glace, le duo s’est révélé le meilleur équipage de l’édition de cette année, récoltant assez de points pour mettre la main sur les championnats pilote et copilote du Championnat canadien de rallye.

« C’est difficile à croire en ce moment », a déclaré Carré après le rallye. « Tout s’est tellement bien déroulé cette année et maintenant, décrocher le championnat, c’est incroyable! »

 
 

Cette victoire de Carré et Joyal est la seconde en autant de rallyes consécutifs, et leur troisième cette année. Le Tall Pines a ses défis – le duo a perdu beaucoup de temps à chercher de l’adhérence dans une spéciale de la boucle de l’après-midi. Toutefois ils ont pu rebondir et creuser une confortable avance jusqu’à la fin sans trop de frayeurs.

« En venant à ce rallye où je n’avais encore jamais couru, il était important pour nous de garder l’esprit ouvert, sans attente » a résumé Carré. « Ainsi, on peut faire les choses de la façon qu’on veut et mener notre propre rallye. »

 
 

Jean-Sébastien Besner et Yvan Joyal ont pris le deuxième rang. Ils étaient les mieux placés dans la chasse à la première place jusqu’à ce qu’un dérapage dans la Superspéciale Golton leur fasse perdre environ 35 secondes, les repoussant trop loin avec trop peu de kilomètres de spéciale à parcourir pour refaire le temps perdu.

« C’est bon de finir sur le podium au Tall Pines », a concédé Besner. « C’était très difficile aujourd’hui dans ces conditions, alors il fallait être rusé et patient pour ne pas se mettre dans le gros trouble. »

Au cours de la semaine qui a précédé le rallye, la région de Bancroft a vécu un moment de très grand froid et connu d’abondantes chutes de neige. Plus la semaine avançait, plus la température montait et la neige a commencé à se tasser en une surface glissante et glacée. Le jour du rallye, le ciel s’est couvert et il a commencé à pleuvoir dans l’après-midi et la soirée, créant une surface dangereuse qui a considérablement ralenti les compétiteurs.

 
 

Complétant le podium après une saison de hauts et de bas, Boris Djordjevic et John Hall ont terminé troisièmes malgré trois crevaisons dans la dernière étape de l’événement.

« C’était tellement difficile de changer les pneus sur la route hyper glacée », a avoué Djordjevic. « Mais nous avons terminé et nous sommes ici sur le podium. Ça fait du bien. Maintenant il nous reste à remettre la voiture en condition et nous serons au départ du Big White Rally pour terminer la saison. »

En quatrième place, on retrouve Marc-André Brisebois et Marie-France Desmarais qui a su conduire calmement pour en arriver là. Brisebois reçoit donc le trophée du meilleur Novice pour ses efforts, le Tall Pines marquant son troisième rallye de performance dans une voiture. Cascadeur professionnel, il avait participé à des épreuves côte-à-côte avant de prendre le volant de sa Subaru TEST Racing.

 
 

Ce rallye a été particulièrement frustrant pour Simon Vincent et Hubert Gaudreau. Au départ, ils étaient deuxièmes au classement provisoire du championnat, mais l’expérience était de leur côté. Vincent a connu de multiples podiums au Lincoln Electric Rally of the Tall Pines et espérait que ça ferait une différence. Dans la longue spéciale Egan Creek, alors qu’il poussait fort pour réduire l’écart sur les meneurs Carré et Joyal, la voiture a subi plusieurs crevaisons qui les ont forcés à s’arrêter en spéciale pour réparer. Ce temps perdu les a relégués loin derrière et même s’ils ont pu remonter le peloton, ils terminent en sixième place.

« C’est très dur de ne plus avoir une chance pour le titre cette année », a déclaré Vincent, qui a participé à tous les rallyes de la saison dans sa quête pour le titre. « Par contre, on a établi quelques chronos durant ce rallye, ce qui est bon pour nous. La voiture a été impeccable et nous avons terminé dans le top six depuis les 28 derniers rallyes auxquels nous avons participé. C’est dire à quel point on est constant. »

« On va prendre le temps de penser à nos plans pour l’avenir. L’équipe a travaillé fort depuis huit ans pour en arriver là. Il est temps de prendre un peu de recul. »

 
 

La classe 2RM a connu de nouveaux visages. Comme le championnat de classe 2018 avait déjà été décidé au rallye précédent, le Pacific Forest Rally, les équipages de l’Ouest ont choisi de ne pas voyager jusqu’en Ontario, ce qui a permis aux équipages de l’Est de venir se mettre en valeur.

Philippe Benoit et Ian Guité se sont rapidement taillés une avance, poussant leur Mini Cooper à fond pendant la première moitié du rallye. Ils avaient déjà laissé présager qu’ils pourraient aller vite, mais leur monture manquait de fiabilité. Cette année, tout semblait bien aller pour eux jusqu’à ce qu’ils fassent une crevaison dans la spéciale Egan. Ils ont essayé de sortir de la spéciale sans réparer, mais sont restés pris dans un trou d’eau.

 
 

Mathieu Leblanc et Eric Dubé de New Richmond (Québec)ont ainsi pu rattraper Benoit et Guité pour s’emparer de la tête. Leblanc et Dubé s’étaient montrés très rapides dans des conditions difficiles, en début de saison, sur les routes glacées du Rallye Perce Neige.

« Ç’a été un rallye très difficile pour nous », a avoué Dubé. « Nous recherchions constamment les bons pneus et les bons réglages pour ces conditions, sans jamais vraiment y parvenir. Contents de gagner après une telle journée de rallye. »

 
 

Malgré toutes ces embûches, Benoit était bien content de décrocher la deuxième place en classe et la dixième au général.

« Nous avons été rapides l’an dernier jusqu’à l’abandon », a dit Benoit. « Cette année, notre but était de finir. Nous avons établi de très bons temps cette année et, excepté pour la crevaison, nous n’avons eu aucun problème en route vers ce podium. »

 
 

La troisième place est allée à l’équipage qui aurait décroché le trophée Coup de cœur si un tel hommage existait. Le compétiteur de glisse Patrick Cyr ainsi que son frère et copilote Daniel Cyr semblaient bien à l’aise dans ces mauvaises conditions météo. Au début, ils ont essayé de tirer de belles lignes de course, mais n’avaient aucune confiance dans l’adhérence. En revenant au pilotage de glisse, ils sont rapidement devenus les favoris des foules et la confiance est revenue aussi. L’équipage a toujours inscrit des temps hors du top dix, sauf dans la spéciale Egan où leur performance leur a valu le septième temps. Plus tard, quand tout le monde s’est mis à ralentir pour réduire les risques lors du dernier passage dans Lower Old Hastings, à la faveur de la nuit, Patrick et Daniel ont inscrit le troisième temps.

« J’ai juste piloté de façon relax », a confié Patrick Cyr. « Je sais que ce n’est nécessairement rapide, mais pour nous, c’est un style qui nous rassure. Je tirais le frein à main pour décrocher tôt et dès que je voyais le point de corde, j’accélérais. »

« Ça fait des années que je viens voir ce rallye, et j’imaginais ma ligne de course dans la spéciale Iron Bridge et j’ai l’impression que c’était pas mal parfait aujourd’hui. »

 
 

Le Championnat canadien de rallye se termine dans deux semaines au Big White Winter Rally à Kelowna (BC), les 8 et 9 décembre prochains. Continuez de nous suivre sur FacebookInstagram et Twitter.

 
 
 
 
 
 
 

Subjets Connexes

SEMENUK ET HALL DOMINENT...
Brandon Semenuk et John Hall ont remporté le Big White Winter Rally et toutes les...
SEMENUK ET HALL EN...
À la fin de la première journée d’épreuves au Big White Winter Rally, Brandon Semenuk...
UNE FINALE SUR LA...
Le Big White Winter Rally marque la fin de la saison de rallye 2018 au...
CARRÉ ET JOYAL REMPORTENT...
Une lutte de tous les instants dans des conditions difficiles s’est terminée par la victoire...