L’ESTAGE ET OCKWELL EN TÊTE DU PACIFIC FOREST RALLY AU DÉBUT DE LA 2E JOURNÉE Pour Subaru Rally Team Canada l’expérience en conditions difficiles a fait la différence.

L’ESTAGE ET OCKWELL EN TÊTE DU PACIFIC FOREST RALLY AU DÉBUT DE LA 2E JOURNÉE

10/14/2017

Texte de Dean Campbell, photos d’Andrew Snucins

Antoine L’Estage et Alan Ockwell ont terminé une première journée écourtée en raison de conditions difficiles au Pacific Forest Rally. Ils détiennent une avance de 32 secondes après seulement deux spéciales lors de la première journée du rallye.

La météo s’est bien moquée du rallye. Les organisateurs ont d’abord été forcés de déplacer le rallye de deux semaines à cause des feux de forêt qui ont ravagé la Colombie Britannique durant tout l’été et au début de l’automne. Puis, à quelques jours du nouveau départ, la température est tombée couvrant les hauteurs de neige.

 
 

Au cours de la reconnaissance, les équipages ont eu tellement de difficultés à franchir l’épreuve spéciale Kirby à cause de la météo, que les organisateurs ont annulé les deux passages dans Kirby et ajouté deux passages supplémentaires dans la spéciale Swakum.

La neige s’était transformé en glace dans les hauteurs de Swakum, tandis que la partie basse restait sur le gravier, obligeant les équipages à choisir un pneu pour la neige ou pour le gravier, un compromis, quel que soit le choix.

 
 

Les équipages qui ont choisi le pneu glace et neige semblaient perdre du temps en montée, mais avait l’avantage au deuxième passage, dans la descente.

« On a bien commencé le rallye », a commenté Antoine L’Estage. Nous avons choisi le pneu à gravier, et c’était la chose à faire pour nous. Même si la température a baissé et que tout est devenu glacé dans la deuxième spéciale (la descente), il restait assez de gravier pour nous permettre de faire un bon temps. »

 
 

« Les spéciales n’étaient pas aussi mauvaises que ce à quoi on s’attendait », a dit Brandon Semenuk. « Nous avons ralenti à un certain point où on nous avait dit que Boris était sorti. On ne l’a pas vu, alors on a repris notre vitesse. »

Boris Djordjevic et Darren Garrod étaient premiers sur la route, et Semenuk et John Hall suivaient. Dans un virage glacé difficile, Djordjevic et Garrod ont glissé et quitté la route. Le système de sécurité de la voiture a automatiquement envoyé un signal pour prévenir Semenuk et Hall. Heureusement, personne n’a été blessé.

 
 

« Nous avons choisi les mauvais pneus, je crois, et nous avons roulé lentement en descente », a résumé Leo Urlichich, dont le copilote est nouveau à ce rallye. Sam Roxon et Urlichich se sont rencontrés à l’école de pilotage Leo’s Race Lab. Le Pacific Forest Rally ne faisait pas partie de leurs plans, mais grâce aux efforts de Cam Jam et de quelques autres, l’équipe y est avec un tout petit budget. « Mon copilote a fait du très bon travail avec les notes, même si c’est notre première sortie ensemble. »

 

Urlichich et Roxon mènent la classe Production. Un pilotage impeccable de la part d’Eric Grochowski copiloté par Martin Headland les place en deuxième position dans cette classe au début de la deuxième journée. Il s’agit d’une performance plus qu’honorable puisqu’ils ont terminé cinquièmes au général dans la deuxième spéciale, avec leur Subaru à aspiration normale, donc beaucoup moins puissante. « Vous n’avez pas besoin de turbo si vous savez lancer la voiture dans les spéciales en descente », a philosophé Headland.

Les troisièmes dans cette classe sont Vilnis Dimpers et Liga Kotane, qui ne sont qu’à quatre secondes de Grochowski et Headland, faisant de leur lutte la lutte à surveiller.

 
 

Dave Wallingford et Leanne Junnila occupent la première place en deux roues motrices, capitalisant sur leur choix de pneus de gravier pour terminer la journée avec une avance de 10 secondes sur Jason Bailey et Shayne Peterson.

« Nous sommes partis sur des pneus à neige, ce qui constituait le mauvais choix en montée, mais le bon choix en descente », a expliqué le copilote Peterson.

Dave Clark, lui aussi en deux roues motrices, s’est dit très satisfait de son choix de pneus glace et neige dans la descente. Il est actuellement troisième, à 13 secondes de Bailey.

 
 

Les équipages sont arrivés au parc d’assistance, prêts à faire un deuxième passage dans les deux premières spéciales. Toutefois la deuxième spéciale a été retardée lorsque Djordjevic et Garrod sont sortis de route. Ce retard s’est allongé et a forcé les organisateurs à annuler les deux derniers passages de la journée, ne faisant compter que deux spéciales pour la première journée.

Ces changements ont entraîné des discussions tard dans la nuit entre les organisateurs et les commissaires qui ont dû traiter quelques demandes de compétiteurs avant d’afficher les résultats officiels.

La deuxième journée de compétition commence bientôt. Les équipages feront deux passages dans la spéciale Missezula-Dillard, avant de se mesurer à armes égales à deux reprises dans la nouvelle spéciale Spius. La distance totale de la journée approche les 100 km. Dans ce cas, une erreur ou un problème prend rapidement de l’importance. Les températures sont restées sous le point de congélation pendant la nuit. On sait donc que la neige et la glace sera encore au rendez-vous.

Nous serons en direct sur Facebook à partir du service de mi-journée, et nous ferons des mises à jour sur Instagram et Twitter. Continuez de partager vos photos, questions et commentaires en utilisant le mot-clic #crcrally.

 
 
 
 
 
 

Subjets Connexes

KAREL CARRÉ ET SAMUEL...
Karel Carré et Samuel Joyal de TEST Racing ont remporté le Pacific Forest Rally à...
SEMENUK ET HALL EN...
FLa première journée du Pacific Forest Rally est faite de quatre spéciales, qui ont clairement...
LE PACIFIC FOREST RALLY...
Le Pacific Forest Rally 2018 marque un moment décisif dans le Championnat canadien de rallye....
CHANGEMENT DE SIÈGES POUR...
Des visages familiers changeront de côté de voiture ce week-end au Pacific Forest Rally. Délaissant...