L’ESTAGE ET OCKWELL EN TÊTE DU ROCKY MOUNTAIN RALLY

L’ESTAGE ET OCKWELL EN TÊTE DU ROCKY MOUNTAIN RALLY

05/26/2018

Texte de Dean Campbell, Photos de Jason Nugent

INVERMERE, BC – Antoine L’Estage et Alan Ockwell se sont emparés de la tête dès la première spéciale du Rocky Mountain Rally, creusant un avantage de plus de trois minutes grâce à une première journée de compétition sans problème. Courant sous la bannière Rocket Rally, le duo est bien placé pour remporter sa première victoire de la saison.

« La journée s’est très bien déroulée pour nous », a déclaré L’Estage. « On se sentait bien dans la voiture et les pneus Pirelli se comportent très bien. Il y a eu quelques gros cailloux, et nous avons plié une roue, mais autrement, une très belle journée. »

À la fin de 2017, Subaru Canada a annoncé que, même si elle continuait de commanditer le Championnat canadien de rallye comme principal présentateur, et qu’elle maintenait son programme de soutien aux compétiteurs, elle mettait fin à son équipe d’usine, laissant L’Estage et Ockwell sans monture pour cette saison-ci. Le duo a travaillé en étroite collaboration avec Rocket Rally pour participer à ce rallye, mais pour le moment, il travaille la saison un rallye à la fois.

 
 

Deuxièmes à la fin de cette journée, Brandon Semenuk et John Hall ont souffert pour soutenir le rythme. Des problèmes de direction assistée leur ont coûté beaucoup de temps dans cinq des sept spéciales.

« Le volant me sautait des mains, surtout dans les endroits cahoteux. » a raconté Semenuk. « Par endroits, je me servais des genoux et des mains juste pour le tenir. Mais je sais que la voiture sera réparée demain et qu’on pourra vraiment pousser dans la spéciale Hawke. »

 
 

Juste une minute derrière, Boris Djordjevic et Martin Burnley sont bien installés en troisième place, après avoir connu des problèmes électriques et mécaniques. L’équipage étrenne une nouvelle voiture et connaissent des problèmes de jeunesse, ce qui est normal dans une voiture de rallye nouvelle construite. Mais le rythme que cet équipage a maintenu aujourd’hui, confirme que la voiture est bien née.

« Nous espérons avoir une journée sans problème demain, pour voir ce qu’elle peut faire », a conclu Djordjevic.

 
 

Dave Nickel et Alex Gelsomino occupent la quatrième place et cherchent à terminer le rallye de façon plus conservatrice. La stratégie a fonctionné durant cette première journée de rallye puisque la voiture n’a subi aucun dommage et que l’équipage est en bonne position.

Simon Vincent et Hubert Gaudreau sont de nouveaux venus au Rocky Mountain Rally, et terminent la première journée en cinquième places, à seulement 15 secondes de Nickel et Gelsomino. Les Québécois sont contents de leur première journée même si l’épaisse poussière leur a bouché la vue au cours des dernières spéciales.

« De façon générale, je suis content de nos temps aujourd’hui », a résumé Vincent. « Nos notes sont bonnes et nous sommes près de Nickel. Demain ce sera la bataille. »

 
 

La classe Production a été l’affaire de Nicolas Laverdière et Vincent Trudel pendant la majeure partie de la journée, mais l’épaisse poussière les a sortis de route et ils ont capoté sans trop de dommages. L’équipage et la voiture semblent corrects le duo espère pouvoir repartir après avoir réparé les petits bobos.

Le problème de Laverdière a laissé la commande de la classe Production à Nicholas Spencer et David Ma, qui ont connu eux aussi des ennuis dans les spéciales cassantes du secteur Forster.

« Nous avons cassé un bras de suspension arrière à mi-chemin dans la quatrième spéciale et nous avons dû faire la cinquième avec ce handicap », a admis Spencer. « Nous avons décidé de passer outre au ravitaillement et avons réparer avec deux clés anglaises et des clampes. Et ça a tenu pendant les deux dernières spéciales et on a réussi à boucler la journée.

Eric Pehota et Jennifer Daly occupent la deuxième place en Production, à 25 secondes derrière, tandis que Brandon Liang et Michael Szewczyk sont troisièmes.

 
 

Wim van der Poel et Bryan Lord mènent la classe 2RM à la fin de cette première journée. L’équipage a occupé la deuxième place longtemps, jusqu’à ce que les meneurs Jason Bailey et Shayne Peterson frappent un caillou, brisent un bras de direction et sortent de route.

« Il y avait beaucoup de poussière par endroits et quand on a vu Jason hors-piste, on a simplement ralenti », a avoué van der Poel, qui complète le tableau des dix premiers.

La deuxième et dernière journée de compétition du Rocky Mountain Rally compte quatre spéciales qui totalisent 70 km. Les participants se mesureront dans la spéciale Hawke, d’abord en montée, avant de redescendre par le même chemin. Après un ravitaillement, les équipages font refaire le même parcours avant de se présenter au contrôle final. La spéciale Hawke est en bonne condition, lisse et assez large pour repousser les limites.

Suivez toute l’action du Rocky Mountain Rally 2018 directement sur ce site et dans les pages Facebook., Instagram et Twitter du CRC.

 
 
 
 

Subjets Connexes

CHANGEMENT DE SIÈGES POUR...
Des visages familiers changeront de côté de voiture ce week-end au Pacific Forest Rally. Délaissant...
Levac et Lewis triomphent...
Joël Levac et Stéphanie Lewis sont les vainqueurs du Rallye Défi 2018, après une performance...
LEVAC ET LEWIS EN...
Joël Levac et Stéphanie Lewis ont remporté toutes les spéciales de la première journée du...
LE RALLYE DÉFI SUR...
Le départ du Rallye Défi sera donné dans quelques heures et les équipes font les...