L’Estage en tête d’un Rocky Mountain Rally 2016 décimé

L’Estage en tête d’un Rocky Mountain Rally 2016 décimé

06/05/2016

La météo sèche et chaude qui a prévalu au Rocky Mountain Rally 2016 a créé une hécatombe parmi les voitures et les équipages qui ont pris d’assaut les routes de montagne autour d’Invermere (BC). Même certains équipages très expérimentés ont vécu des moments difficiles.

L’Estage et son copilote Darren Garrod ont pris la tête dans la matinée, s’éloignant de Joël Levac and Stéphanie Lewis. L’équipage de Subaru Rally Team Canada a continué d’augmenter son avance dans les premières spéciales de l’après-midi avant de se retrouver subitement avec une très grande avance après que Levac et Lewis sont sortis de route, mettant fin à leur rallye.

« Ç’a été une bonne journée pour nous », a résumé L’Estage. Nous avons dû pousser très fort ce matin pour battre Joël. On n’a pas lâché et maintenant on est dans la meilleure position possible pour demain. »

 
 

Levac et Lewis ont cogné dans un arbre à la suite d’une note incorrecte dans la seconde série de spéciales du samedi.

« On a fait une crevaison pendant la reconnaissance et je conduisais lentement pendant qu’on prenait nos notes », a raconté Levac qui n’a pas ce qu’il faut pour réparer et poursuivre le rallye. « Alors quand j’ai dicté la note pour ce virage, j’ai pensé qu’on pouvait aller plus vite, mais j’ai eu tort. »

 
 

Alexandre Béland et Lyne Murphy ont aussi connu des ennuis techniques toute la journée. Des problèmes de transmission et de moteur ont ralenti l’équipage, tant durant les spéciales du matin qu’au parc d’assistance. Même après avoir réparé la voiture, d’autres problèmes les ont forcé à abandonner. Cependant ils espèrent pouvoir repartir demain et reprendre du temps perdu.

Boris Djordjevic et Robin Chapelsky sont passés en deuxième place, grâce à leur constance. Même s’ils ont connu un rallye sans problème, Djordjevic a été très clair sur les conditions de route aujourd’hui.

« Il fait très chaud aujourd’hui et c’est très poussiéreux », a déclaré Djordjevic. »C’est dur sur la voiture autant que sur les équipages. Il n’y a pas que les matériaux qui se fatiguent, les gens aussi. Le truc, c’est de trouver un rythme sécuritaire et fiable, tout en étant rapide. »

 
 

Il semble que Djordjevic et Chapelsky sont dans cet état d’esprit avant de se lancer dans la deuxième journée de compétition. Brandon Semenuk et John Hall ont persisté malgré les problèmes et terminent la journée en quatrième place. Considérant les problèmes qu’ils ont connus—perte de puissance turbo, perte de freinage dans les premières spéciales—cette quatrième place est remarquable. Comme ils ont peu à réparer, ils espèrent pouvoir rouler à plein régime demain.

Hardy Schmidtke et John Dillon ont offert une bonne performance toute la journée, malgré un manque de puissance constant. Le problème s’est manifesté durant la pratique d’avant rallye. C’est un problème de surchauffe qui a frappé dès la première spéciale. Schmidtke a été forcé d’éteindre tous les systèmes produisant de la puissance afin de garder le moteur à bonne température pour qu’il continue de marcher. Les mécanos vont travailler toute la nuit pour remplacer le joint de culasse—le principal suspect—avant de reprendre la route dimanche.

Maxime Labrie et Anick Barrette complètent le top 5. Ils ont remporté le Rallye Perce-Neige et sont en bonne position au championnat. Mais eux aussi ont connu des problèmes. Tout de suite après le seul parc d’assistance de la journée, ils ont cassé un cardan, forçant la voiture à rouler en mode « trois-roues-motrices ».

 
 

« La voiture est devenue moins prévisible, moins stable », a raconté le pilote. « Nous avons dû rouler plus prudemment, pour éviter de coûteuses erreurs. Nous avons perdu beaucoup de temps, peut-être 30 secondes par spéciale. »

En fait, le couple a pu tenir le rythme dans certaines spéciales et ont perdu beaucoup plus de temps dans d’autres, passant d’un podium à la cinquième place. Finalement la journée de demain, la dernière journée du Rocky Mountain Rally, les opposera à Schmidtke et Semenuk, dans une lutte pour la troisième place.

 
 

Dans la classe 2 roues motrices, plusieurs parmi les meilleurs équipages ont aussi connu des déconvenues semblables. Tanveer Deen et Michael Szewczyk sont sortis de route dès la première spéciale. Ils sont repartis un peu plus tard et maintenant ils savent exactement ce qu’ils doivent faire pour remporter cette classe.

La principale surprise en 2RM est le rythme très rapide imposé par les frères Jan et Jody Zedril. Absents de la scène du rallye depuis quelques années, l’équipe basée à Winnipeg a presque immédiatement imposé son rythme dès le premier jour du rallye.

« Jody m’a dit d’y aller doucement pour me remettre la voiture en main », nous a dit Jan après la première journée. « Mais après quelques virages, je savais que j’avais retrouvé mes repères. Je n’ai pas eu besoin de me la remettre en main parce que j’avais l’impression que ça ne m’avait pas quitté. »

 
 

Dave Clark et Jennifer Daly ont eu des problèmes de surchauffe le matin et ont dû abandonner dans les spéciales de l’après-midi. Graham Bruce et Martin Burnley se sont arrêtés sur une rupture de durite. Leur chance ? C’est que c’est arrivé en arrivant au parc d’assistance. Il n’y a donc pas de dommage au moteur de leur Porsche.

 
 

Voytek Stywryszko et Peter Brook sont deuxièmes en classe, tandis que Deen et Szewczyk sont troisièmes, loin derrière.

Demain dimanche, les équipages s’attaqueront aux mal-aimées spéciales du complexe Hawke avant de clore le Rocky Mountain Rally 2016. Le bulletin météo prévoit la même chose qu’aujourd’hui—chaud et sec—les équipages devront donc garder en tête à quel point ces conditions affecteront les voitures et les compétiteurs.

.

 
 

Assurez-vous de suivre @CRCRally sur Instagram pour être au fait des derniers développements à Invermere (BC).

 
 
 
 
 

Subjets Connexes

Interview with Karel Carré
Karel Carré is one of the most exciting drivers to watch in the Canadian Rally...
PREMIÈRE VICTOIRE EN CARRIÈRE...
Le Rallye Perce-Neige a beau se tenir au fin fond de l’hiver canadien, mais il...
ECRC-CREC Lauréats au Perce...
Le 4 février 2018.- Traditionnelle épreuve inaugurale des rallyes canadien et est-canadien, le Rallye Perce-Neige,...
TEST RACING À L’AVANT-PLAN
Mathieu Dubé a construit ses deux premières voitures de rallye à 16 ans : une...