L’ESTAGE ET OCKWELL REPRENNENT LEUR DÛ ET REMPORTENT LE DÉFI

L’ESTAGE ET OCKWELL REPRENNENT LEUR DÛ ET REMPORTENT LE DÉFI

09/09/2017

Après plusieurs défis, Antoine L’Estage et Alan Ockwell de Subaru Rally Team Canada sont sortis victorieux de la 25e édition du Rallye Défi à Montpellier (QC). Cette victoire constitue son neuvième gain au Défi, lui rapportant le maximum de points au championnat, ainsi qu’une légère avance sur ses plus proches rivaux.

Photos de Jason Nugent

L’Estage et Ockwell ont remporté l’épreuve en deux heures neuf secondes. Ils récoltent donc 22 points dans leur quête d’un troisième titre.

« C’est un excellent résultat pour nous », a déclaré L’Estage. « Ce rallye est un événement long et vraiment difficile, qui pousse les équipages à se dépasser s’ils veulent bien faire. Les gars de Subaru Rally Team Canada et de Rocket Rally nous ont soutenu comme jamais et nous ont permis de monter sur la première marche du podium. »

 
 

Au deuxième jour du Défi, la chance, ou malchance, s’est mise de la partie. Tandis que les conditions difficiles continuaient de marquer les abandons, L’Estage et Ockwell connaissaient les mêmes frustrations que la veille. La plaque de protection sous la voiture s’est détachée, puis un caillou a coupé une durite de liquide de frein, augmentant encore plus leur déficit par rapport aux meneurs Barry McKenna et Leon Jordan.

Toutefois, alors qu’ils étaient premiers sur la route, McKenna et Jordan ont brisé une jante qui a arraché presque toute la suspension arrière et les durites de liquides de frein. Se traînant sur trois roues, McKenna a été obligé de se ranger sur le côté et d’abandonner.

Ce carnage a non seulement donné le commandement du rallye à L’Estage et Ockwell, mais a aussi eu des répercussions sur d’autres compétiteurs qui visaient le podium.

 
 

« Nous avons aperçu quelque chose sur la route qui ressemblait à une transmission et nous avons cogné en plein dessus », a raconté John Hall, copilote de Brandon Semenuk. « Heureusement nous n’avons subi aucun dommage important, mais nous avons quand même perdu du temps à cause d’un bras de soutien brisé. »

Les compétiteurs suivants, Leo Urlichich et Alex Kihurani, ont pu identifier ce que c’était.

« C’était un différentiel et un bout de cardan », a confirmé Urlichich. « Mais je n’ai pas pu identifier de quel type, » a-t-il ajouté en riant.

Le temps perdu par Semenuk et Hall a permis à Urlichich et Kihurani de passer en deuxième place, tout en continuant de dominer la classe Production.

 
 

« Après des spéciales très difficiles, nous sommes bien contents du résultat », a déclaré Urlichich. « Il faut que je donne tout le crédit aux gars de Cam Jam qui ont construit notre voiture et qui en font l’entretien. Elle a été solide tout le week-end, ce qui nous a mis en confiance pour pousser plus fort quand il le fallait. C’est bon de remporter aussi la classe Production, qui reste notre objectif de championnat. »

Brandon Semenuk est aussi content de sa performance à sa première participation au Rallye Défi, lui qui était venu pour connaître les routes et acquérir de l’expérience.

« Je suis venu ici pour continuer d’apprendre », a commenté Semenuk. « À part le fait d’avoir frappé des pièces de la voiture de McKenna, les choses se sont bien passées et nous avons la chance de terminer sur le podium et d’amasser d’autres points au championnat. »

 

Les trois équipages à faire le podium occupent aussi les trois premières places au classement provisoire du championnat. Les points qu’ils ont obtenus créent un peu d’espace entre chacun, mais la bataille pour le championnat reste intacte et se poursuivra à l’automne.

Au classement des 2RM, Dave Wallingford et Leanne Junnila ont fait preuve d’une belle maîtrise et terminent au sommet du podium. Malgré les conditions difficiles, l’équipage a réussi à éviter les cailloux qui ont décimé tant d’autres équipages et terminent le week-end en beauté.

« Ç’a été un beau rallye pour nous, même si certains endroits étaient plus piégeux », a conclu Wallingford. « Un des gros avantages de rouler en 2RM, c’est que je ne vais pas aussi vite et j’ai plus de temps pour réagir et contourner les obstacles. »

 

 
 

Mathieu Leblanc et Alex-Samuel L’Italien-Leblanc terminent deuxièmes en classe, suivis de Dan Spalinger et Anthony Burden.

Le Championnat canadien de rallye se poursuit avec le Pacific Forest Rally, à Merritt (BC). Suivez le championnat sur Facebook, Instagram et Twitter, et inscrivez-vous à notre chaîne Youtube.

 
 
 
 
 

Subjets Connexes

L’ESTAGE ET OCKWELL COURENT...
L’ESTAGE ET OCKWELL EN...
CINQ QUESTIONS À PAUL...
VOICI LE CALENDRIER DU...
Le calendrier du Championnat canadien de rallye 2018 vient d'être dévoilé. Cette année encore, le...