L’Estage et Garrod remportent le Pacific Forest Rally

L’Estage et Garrod remportent le Pacific Forest Rally

10/02/2016

Antoine L’Estage et Darren Garrod, du Subaru Rally Team Canada, ont réalisé des gains importants lors du Pacific Forest Rally, en remportant le rallye, et se remettant du même coup à la poursuite du titre, après une première moitié de saison difficile. Les deux équipiers ont dominé de bout en bout le rallye qui se déroulait à Merritt (CB), remportant chaque épreuve de classement en route vers la victoire.

« Cette victoire est vraiment importante pour toute l’équipe », a déclaré L’Estage après la cérémonie du podium. « Nous avons connu des difficultés au début de l’année, mais nous sommes maintenant en bonne position au championnat. Le travail n’est pas terminé, il reste encore deux rallyes. Je connais très bien le Rally of the Tall Pines, et, avec le Big White au calendrier, comme j’aime bien les rallyes d’hiver, ce sera un bon événement. »

L’Estage a terminé toutes les éditions du PFR qu’il a entreprises—12 en tout—et il a gagné ce rallye neuf fois. Les problèmes rencontrés lors des quatre premiers rallyes de la saison ont empêché L’Estage et Garrod d’occuper les premières places au classement, mais aujourd’hui ils sont en deuxième place, à seulement un point de la première place.

 
 

Boris Djordjevic, copiloté par Cameron Tunstall, termine deuxième au général et récolte de gros points dans sa quête au titre. L’équipage a connu un problème majeur le premier jour lorsqu’une durite d’eau a lâché et qu’il leur a fallu utiliser leur eau à boire pour ramener leur voiture au service. Au deuxième jour, tout a changé : la voiture a fonctionné sans problème et les équipiers ont terminé deuxièmes dans chaque spéciale, assurant leur podium.

« Tout s’est très bien déroulé aujourd’hui », a raconté Djordjevic. « Ça fait beaucoup de bien de pouvoir piloter l’auto à fond et que tout fonctionne bien. On a pu attaquer et rester concentrés. »

 
 

La troisième marche du podium du PFR est allée à Derik Nelson et Adam Newell, dans leur Subaru BRZ turbo. Même s’il s’agit d’une propulsion, et non d’une traction intégrale comme la plupart des Subaru, le bolide de Nelson n’a pas de bride au turbo et est trop légère pour être inscrite en classe deux roues motrices.

« Cette voiture est taillée sur mesure pour moi », a avancé Nelson. « Elle a été tout un défi à développer et nous avons connu notre part de problèmes ce week-end. Mais c’est une voiture rapide et elle est très amusante à conduire. »

 
 

Les inscriptions en deux roues motrices étaient nombreuses au départ du rallye. Au fil des abandons, ceux qui avaient trouvé l’équilibre entre vitesse et précautions se sont mis à monter au classement. Tanveer Deen et Michael Szewczyk étaient de ceux qui avaient la réputation de se sortir du rallye.

« Nous sommes arrivés ici avec une nouvelle philosophie », nous a confié Deen, qui a terminé bon cinquième au général. « Nous essayons d’être plus conservateurs, afin d’avoir plus de temps en rallye et de gagner en expérience. »

« Quand on a vu qu’on était capable de passer en première place, on a poussé fort pour combler notre déficit. »

 
 

Deen et Szewczyk ont dépassé Jan et Jody Zedril dans les dernières spéciales du rallye, mais ce sont les frères Zedril qui avaient mené la classe pour la majeure partie du temps. Au fur et à mesure que les autres équipes étaient assaillies par les problèmes, les frères Zedril s’appuyaient sur leur expérience pour atteindre vitesse et constance. Même s’ils ont perdu du temps vers la fin, ils terminent bons deuxièmes.

 
 

Jason Bailey et Shayne Peterson ont atteint des vitesses impressionnantes pour leur première sortie avec cette Fiesta R2. Malheureusement une erreur technique leur a causé de grosses pénalités et les a obligés à renoncer à la première place, dès le premier jour.

« Cette voiture a tellement plus de vitesse encore ! », s’est exclamé Bailey. « Elle est très facile à conduire et je ne sais pas encore comment en tirer tout son potentiel. »

 
 

La classe Production 4RM était bien représentée au départ, en partie à cause des trois ex-aequo en tête du classement. Nicholas Spencer et John Kesslar ont terminé en première place, un peu plus d’une minute devant Eric Grochowski et Leanne Junnila. Cependant leur voiture est équipée d’un moteur à aspiration normale, qui est beaucoup moins puissant qu’un moteur turbo.

 
 

La troisième place est allée à Keith Morison et Jennifer Daly. Morison n’avait pas piloté depuis plus de 10 ans, mais il a su montrer qu’il avait encore le talent pour le faire.

Le Championnat canadien de rallye se poursuit le mois prochain lors du Rally of the Tall Pines, à Bancroft (ON).

Assurez-vous de suivre le Championnat canadien de rallye sur les réseaux sociaux @CRCRally pour la couverture d’après-rallye sur Facebook.com/CRCRally. Joignez les discussions avec le mot clic #CRCRally et partagez vos photos et vidéos avec les mots clic #CRCRally et #DirtfishCRC.

 
 
 
 
 
 
 
 

Subjets Connexes

L’ESTAGE ET OCKWELL COURENT...
L’ESTAGE ET OCKWELL EN...
CINQ QUESTIONS À PAUL...
VOICI LE CALENDRIER DU...
Le calendrier du Championnat canadien de rallye 2018 vient d'être dévoilé. Cette année encore, le...