VOIR L’ACTION DE PRES COMME BENEVOLE

VOIR L’ACTION DE PRES COMME BENEVOLE

03/29/2018

Il y a plus de 10 ans, on a demandé à Jennifer Murray si ça l’intéresserait de travailler comme bénévole à une manche du Championnat canadien de rallye. Elle n’avait jamais vu un rallye, même si Kevin avait déjà assisté à quelques événements locaux.

« Nous sommes allés travailler au Rallye Défi comme contrôleurs », raconte Jennifer. « On s’est bien amusés. »

Les contrôleurs travaillent soit au début ou à la fin d’une spéciale, donnant le compte à rebours au départ ou en donnant le temps d’arrivée aux équipages à la fin de chaque spéciale. Il y a peu de tâches de bénévoles qui permettent un accès aussi direct aux équipages et aux voitures qui participent au Championnat canadien de rallye.

« Après ce premier rallye, on s’est dit qu’on aimait beaucoup faire du contrôle », a avoué Jennifer. Elle et Kevin ont commencé à se déplacer pour faire du contrôle à d’autres rallyes, se liant d’amitié avec d’autres bénévoles et d’autres compétiteurs à chaque rallye.

Encore tout enthousiastes après leur premier Défi, en 2007, le couple s’est inscrit pour travailler au Lincoln Electric Rally of the Tall Pines et, en février suivant, au Rallye Perce Neige.

« C’est vraiment une belle gang », avoue Jennifer. « Beaucoup de compétiteurs sont tellement reconnaissants du travail qu’on fait. Il y a toujours quelque chose dans ce sport qu’on aime. »

En 2010, Jennifer travaillait pour une compagnie aérienne et avait droit à des billets à prix réduits. Alors avec Kevin, elle a voyagé partout au pays pour travailler bénévolement aux rallyes du championnat. Ç’a été une année de découvertes, de nouvelles amitiés et de magnifiques rallyes.

Au début de l’année, alors qu’elle était contrôleur au départ de la spéciale Marie-Anne au Perce-Neige, Jennifer a beaucoup ri avec la copilote Nathalie Richard.

« Lorsque Nath et Antoine sont arrivés, Kevin a raconté à Nath qu’on était un couple disfonctionnel parce que je prenais pour eux et que Kevin prenait pour Pat Richard et Subaru Canada », raconte Jennifer. « À leur deuxième passage, elle m’a donné une tuque aux couleurs de Mitsubishi. Je ne pouvais pas m’empêcher de rire. J’ai fait remarquer à Kevin que Pat Richard ne lui avait pas donné de cadeau ! »

« De l’extérieur, le rallye peut sembler très masculin, mais les femmes occupent toutes sortes de fonctions à tous les événements », souligne Jennifer. « Qu’elles soient contrôleurs ou membres du comité organisateur, il y a beaucoup de femmes en rallye.

En entendant dire que le Rallye Perce-Neige voulait rebâtir son comité organisateur, Jennifer s’est portée volontaire au poste de coordonnatrice des bénévoles. Sa propre expérience en rallye a rapidement été mise à contribution puisque c’est elle maintenant qui devait trouver des bénévoles pour que le rallye ait lieu.

« À part les très grands froids qu’on peut connaître au Perce-Neige, la plus grande difficulté est de rejoindre les gens », nous a-t-elle confié. « Nous avons un très bon groupe de base sur qui on peut compter, même si ces gens nous confirment leur présence juste avant le rallye. »

Comme membre du comité organisateur, Jennifer a découvert un milieu très socialisant. Travailler au rallye toute l’année signifie qu’elle a des contacts plus suivis avec les autres membres du comité. Mais quoi qu’il en soit, le mois avant le rallye est toujours très occupé.

«  Faire partie du comité organisateur est une façon exceptionnelle d’en apprendre plus sur ce sport et voir comment tout s’agence pour que le rallye ait effectivement lieu », dit-elle.

Tout dernièrement, Jennifer et Kevin ont choisi de s’investir autrement dans le rallye et ont joint l’équipe de dépannage de l’Est. Maintenant le couple suit le rallye et dépanne les voitures qui sont sorties de route et ramène leurs équipages au QG.

« La courbe d’apprentissage est hallucinante !, raconte Jennifer Murray. « On s’est lancés là-dedans sans trop savoir ce qu’on faisait et nous avons procédé à notre première extraction au Rallye Perce-Neige. »

L’équipage qu’ils ont secouru était sorti de route par-dessus des rochers, rendant la tâche beaucoup plus difficile. Sous la direction de vétérans de l’équipe, Jennifer et Kevin ont agi comme quatrième camion. En faisant très attention, ils ont pu ramener la voiture sur la route et le pilote a même pu conduire sa voiture jusqu’au QG sans aide supplémentaire. L’organisateur du Perce-Neige Pat Rainville a raconté à la blague qu’il s’était assuré qu’elle aurait à trimer dur pour pouvoir lui offrir de revenir travailler au comité.

L’équipe de dépannage est fantastique ! », raconte-t-elle. »Ils sont phénoménaux, comme beaucoup d’autres gens qu’on a rencontrés en rallye. »

 

En rallye, se faire des amis pour la vie est normal, quel que soit votre rôle dans ce sport. Et ce sont surtout ceux qui font don de leur temps qui en profitent.

« Donner de son temps est une expérience sans pareil, mais il y a encore tellement de gens qui ne comprennent pas combien il est facile de le faire », a conclu Jennifer Murray. « On essaie toujours de passer le mot, d’encourager les gens à emmener des amis. Et si vous venez seul, vous pouvez être certain que vous repartirez avec de nouveaux amis. »

 

Subjets Connexes

SEMENUK ET HALL DOMINENT...
Brandon Semenuk et John Hall ont remporté le Big White Winter Rally et toutes les...
SEMENUK ET HALL EN...
À la fin de la première journée d’épreuves au Big White Winter Rally, Brandon Semenuk...
UNE FINALE SUR LA...
Le Big White Winter Rally marque la fin de la saison de rallye 2018 au...
CARRÉ ET JOYAL REMPORTENT...
Une lutte de tous les instants dans des conditions difficiles s’est terminée par la victoire...