“Crazy” Leo Urlichich remporte le Rallye Perce-Neige Urlichich et Kihurani au sommet du classement canadien dans une Subaru de classe Production

“Crazy” Leo Urlichich remporte le Rallye Perce-Neige

02/05/2017

Crazy Leo Urlichich a remporté le Rallye Perce-Neige, la manche inaugurale du Championnat canadien de rallye 2017. Au volant d’une Subaru de classe Production nouvellement construite, Urlichich était copiloté par Alex Kihurani. Ensemble ils ont livré une excellente performance qui a éclipsé de nombreux autres équipages avec des machines beaucoup plus impressionnantes.

L’équipage est rapidement passé dans le top cinq et s’est mis à grimper au fur et à mesure que d’autres équipages manquaient de constance en raison de problèmes mécaniques ou d’erreurs humaines. Après le premier passage de l’épreuve spéciale de la Tortue, en milieu de l’après-midi, Urlichich et Kihurani sont passés en tête du classement canadien et n’ont plus regardé derrière.

 

« J’adore les pneus à crampons, » a déclaré Urlichich. « Fini les grosses peurs. Maintenant on peut rouler à fond en confiance. Ça semble presque trop facile, c’était un bon rallye. »

« Le deuxième passage dans les spéciales forestières était très dur et plein d’ornières. La puissance d’une voiture de classe Ouverte aurait facilité les choses, c’est sûr. »

Urlichich a commencé en pilotant des voitures de classe Ouverte. Après quelques années de bonne et de mauvaise fortune au Canada, il a réussi à décrocher un volant en deux-roues-motrices, dans un volet du Championnat du monde des rallyes. Là encore, il a connu des hauts et des bas, si bien qu’à la fin de la saison, il a dû mettre sa carrière en veilleuse. Il a donc consacré son temps à construire une école de pilotage pour partager son expérience tout en exerçant ses réflexes.

 

« Le rallye s’est très bien déroulé, » a commenté Kihurani. « Quand il dicte ses notes, Leo parle beaucoup, de façon complexe. On a donc travaillé fort avant le rallye pour que j’apprenne son système. Ç’a été payant parce qu’on a connu un bon rallye, sans frayeur, sans drame. »

« On était venu ici pour remporter la classe Production et on a fait beaucoup plus. Ça n’aurait pas pu être mieux. »

 

 
 

Après une absence de sept ans de la scène canadienne du rallye, Bill Bacon est remonté vers le nord avec son copilote Gregorz Dorman. Bacon était reconnu pour piloter vite et en douceur, au volant d’une Swift + de Suzuki Canada, avant de construire sa propre voiture à titre privé. Il s’est retiré de la compétition pendant plusieurs années, mais cette absence n’a pas émoussé le talent de ce pilote du Massachusetts. Il avait promis de ne pas être spectaculaire et, fidèle à lui-même, a gardé son calme du début à la fin du rallye. Dans les dernières spéciales, Bacon et Dorman roulaient en troisième et se rapprochaient dangereusement de la deuxième place.

 

« Je suis un peu surpris, » a déclaré Bacon. « Je ne savais pas à quoi m’attendre en venant ici. Je voulais seulement connaître un bon rallye et faire du millage. »

« C’est un rallye très long et la façon dont il est présenté maintenant, il serait presque préférable de ne pas avoir de service à cause des très longs transits que ça impose. Je n’ai pas su mes temps, ni ma position jusqu’à ce qu’on arrive au dernier service. »

Bacon raconte qu’il ne sait pas à quoi s’en tenir avec ce retour au sport. Pour le Perce-Neige, il a loué une Subaru de compétition de Rocket Rally, de Squamish (BC). Sans sa propre voiture, Bacon calcule le pour et le contre.

Si j’hésitais à faire plus de rallyes, c’est devenu beaucoup plus intéressant maintenant, » a conclu Bacon.

 

L’équipage que Bacon et Dorman ont rattrapé dans les dernières spéciales est celle de Sylvain Erickson et Patrick Lévesque. Erickson est le héros local et a longuement marqué l’histoire du rallye canadien. Au cours des dernières années, il a travaillé à préparer une toute nouvelle voiture de classe Ouverte, mais les problèmes techniques ont gangrené le projet. Pour le Perce-Neige, Erickson a pu emprunter la voiture d’un ami et a très bien su la piloter.

Erickson et Lévesque ont rencontré des problèmes dans les dernières spéciales et ont perdu du temps, tombant en troisième avant d’atteindre l’arrivée.

« Je suis très content de ce résultat, » a déclaré Erickson. « J’ai un nouveau copilote et une autre voiture. On a connu un très bon rallye, mais on a eu un gros problème de freins dans les deux dernières spéciales et on a perdu la deuxième place. Le rallye a été fantastique. Très bien organisé, avec beaucoup de spectateurs dans les spéciales. »

 

Les conditions difficiles ont fortement décimé la classe Deux-roues motrices canadienne. Malgré une sortie de route, Cameron Steely et Preston Osborn ont réussi à terminer en tête. Originaires du Colorado, Steely et Osborn ont une grande expérience en Deux-roues motrices, mais utilisaient des pneus à crampons pour la première fois sur la neige et la glace.

« Vous savez, ç’a été un rallye très difficile et on a connu notre lot de problèmes, dont un bout de temps sur le toit, » a analysé Steely. Mais les conditions étaient les mêmes pour tout le monde et on dirait qu’on a su mieux faire que les autres. »

 

Les seuls autres finissants dans cette classe ont été Dave Wallingford et Leanne Junnila. Vers la fin de la soirée, l’équipage s’est embourbé sur un banc de neige mais a réussi à s’en sortir pour arriver dans les temps et à temps pour les cérémonies de podium.

Eric Grochowski et Keith Morrison ont terminé deuxième en classe Production, suivis de Nicholas Laverdière et Vincent Trudel.

Pour la saison 2017, Antoine L’Estage, de Subaru Rally Team Canada, a retrouvé Ian Ockwell avec qui il a remporté deux championnats et il avait de grands espoirs à son arrivée au Perce-Neige. L’équipage a pris la tête dans les trois premières spéciales immédiatement à l’aise sur ces chemins et dans ces conditions familières.

Mais les choses ont dégénéré dans la quatrième spéciale, lorsque des problèmes de transmission leur ont ont fait perdre la traction intégrale. L’équipage est tombé en troisième place puis a encouru de lourdes pénalités pour voir passé plus de temps que permis au parc d’assistance. Les problèmes techniques se sont poursuivi durant tout le reste de l’épreuve jusqu’à ce qu’ils soient forcés à l’abandon dans les dernières spéciales forestières.

 
 

Le Rallye Perce-Neige constituait aussi la manche inaugurale du Championnat de la American Rally Association. Cette année, Subaru Rally Team USA participe à ce championnat et est arrivé à Maniwaki avec les pilotes David Higgins et Travis Pastrana. Ces pilotes n’ont jamais participé au Perce-Neige, mais ils se sont rapidement adaptés. Suivant le même parcours que le Championnat canadien de rallye, les pilotes américains ont tôt fait de prendre les commandes.

 
 

Higgins et son copilote Craig Drew ont remporté le classement général et pris la tête du classement de la ARA. Leurs coéquipiers Pastrana et Robbie Durant ont terminé deuxièmes du même classement, à près de quatre minutes derrière Higgins et Drew.

« Quel magnifique rallye, » s’est exclamé Pastrana. « J’adore venir courir au Canada, j’ai toujours beaucoup de plaisir ici. »

« C’était un rallye difficile avec des conditions et des chemins éprouvants. Il fallait beaucoup d’endurance. »

 
 

Urlichich et Kihurani s’étaient aussi inscrits au championnat de la ARA et ont pris le troisième rang sur ce podium.

Ryan Millen et Rhiannon Gelsomino ont remporté la classe Deux-roues motrices de la ARA, grâce aux pneus à crampons qui ont avantagé sa Toyota RAV4.

Le Rocky Mountain Rally constituera la deuxième manche du Championnat canadien de rallye qui se déroulera à Invermere (BC), du 26 au 28 mai 2017.

Pour en savoir plus sur le Championnat canadien de rallye, vous pouvez aller sur crcrally.com, ainsi que sur Facebook, Instagram et Twitter. Faites part de vos questions, commentaires, photos et vidéos en utilisant le mot-clic #crcrally.

 
 
 
 
 

Subjets Connexes

Les bénévoles sont aux...
Trois Canadiens et un...
La plupart des rallyistes nord-américains rêvent un jour de se mesurer dans une manche du...
UN NOUVEAU TEST POUR...
Kremer is leading the development of a test he hopes will lead to better health...
Retour en rallye !
Le retour de “Crazy” Leo Urlichich ajoute une touche particulière au Championnat canadien de rallye....