Antoine L’Estage mène le Rocky Mountain Rally après trois spéciales

Antoine L’Estage mène le Rocky Mountain Rally après trois spéciales

06/04/2016

Antoine L’Estage et Darren Garrod du Subaru Rally Team Canada sont en tête du Rocky Mountain Rally 2016 après les trois premières spéciales de la première journée. Ils ont dû pousser très fort pour contenir l’attaque de Joël Levac et Stéphanie Lewis, qui sont à 15 secondes derrière.

« Nous avons poussé très fort dans la première spéciale et je croyais qu’on avait fait un bon temps, mais Joël et Stéphanie sont arrivés à moins d’une seconde derrière », a déclaré L’Estage durant le seul parc d’assistance de la journée. « Alors on est reparti et on a roulé très fort, en prenant de gros risques. On creuse l’écart, mais on doit pousser très, très fort. »

 
 

Levac et Lewis font partie des trois équipages du Québec qui ont décidé de venir dans l’ouest pour le rallye, tous à la quête de points de championnat. Dans leur MINI aux normes WRC, ils ont été exceptionnellement rapides et offrent un très beau challenge à la longue domination de L’Estage dans le Championnat canadien de rallye.

« Nous faisons un bon rallye », a dit Lewis, « mais c’est notre première fois sur ces routes. Nos notes sont bonnes, mais pas autant que celles que nous avons pour les rallyes du Québec. »

 
 

Malgré ce problème, l’équipage a pris plus d’une minute à Alex Béland et Lyne Murphy dans la troisième spéciale, en roulant dans la poussière de Béland. Cet énorme écart est dû principalement aux problèmes qui affligent la voiture de Béland.

« Quelque chose ne va pas dans le moteur, il n’a pas un bon son », a confié Béland. « On a aussi perdu la quatrième vitesse, et la cinquième va très mal. C’est donc un gros problème dans ces spéciales très rapides. »

 
 

L’équipe Cam Jam a changé la transmission, et la bobine d’induction coupable des problèmes de moteur, et a renvoyé son équipage dans la mêlée. Boris Djordjevic et Robin Chapelsky sont montés en troisième place après trois spéciales, et sont à une minute de Levac et Lewis.

Maxime Labrie et Anick Barrette sont arrivés au Rocky Mountain Rally en menant le Championnat canadien de rallye, après avoir remporté le Perce-Neige, la première manche de la saison. Le couple occupe la quatrième place après trois spéciales et se sont donné comme but de rester dans le top 5 pour bénéficier de la minute supplémentaire accordée aux cinq voitures les plus rapides en raison de la poussière. Le cinquième rang est actuellement occupé par Hardy Schmidtke et John Dillon.

 
 

Brandon Semenuk et John Hall sont en sixième place, un tout petit quatre secondes derrière le top 5. Ils ont vécu une troisième spéciale éprouvante après avoir développé des ennuis de freins dans la spéciale précédente. Les freins ont complètement lâché à mi-chemin dans la troisième spéciale.

« C’était toutes de longues lignes droites se terminant en épingle et en descente », a raconté Semenuk. « Au parc d’assistance, les mécanos ont découvert un étrier fendu en deux, d’où le liquide de frein s’échappait. C’était exactement le pire genre de route pour rouler sans frein. Il m’a fallu jouer durement avec les vitesses pour garder le contrôle. »

 
 

Dans la classe deux-roues-motrices, les compétiteurs habituels sont arrivés au départ, prêts à se livrer bataille. Toutefois, ce sont les frères Jan et Jody Zedril qui se sont emparés de la tête. Ils ont dominé la classe 2RM canadienne de 2009 à 2011 puis se sont retirés pour reconstruire cette voiture avant de revenir à la compétition. Après avoir disputé quelques rallyes au cours des deux dernières années, les frères manitobains sont de retour sur les routes canadiennes et tiennent un très bon rythme.

« Ç’a été une bonne matinée et on retrouve notre rythme », a laissé entendre Jody. « Je sais que Dave Clark a connu quelques ennuis et je suis certain que lorsqu’ils seront réglés, il faudra pousser plus fort. »

 
 

Dave Clark et Jen Daly ont peiné pour rester dans la course malgré leurs problèmes de turbo et de surchauffe dans les premières spéciales et n’ont pu roulé aussi vite que d’habitude. Ils sont à 23 secondes des frères Zedril.

 
 

Graham Bruce et Martin Burnley sont arrivés au parc d’assistance au troisième rang de leur classe, mais une fuite d’huile les a forcés à abandonner. Ils essaieront de repartir demain. Tanveer Deen et Michael Szewczyk sont sortis de route au début de la première spéciale et essaieront eux aussi de repartir demain.

Voyteck Stywryszko et Peter Brook occupent donc maintenant le troisième rang, mais sont à près de deux minutes derrière les meneurs en classe.

La sécheresse qui règne dans la région a mené à de la poussière en suspension, mais seuls quelques équipages ont connu des problèmes de visibilité. Plusieurs ont demandé d’ajouter une minute supplémentaire entre les départs, mais les organisateurs ont refusé de l’accorder. Ils surveilleront plutôt comment la chose évolue au fil de la journée.

 
 

Les spéciales de l’après-midi se poursuivent sur les chemins de cette région. Il reste à courir quatre spéciales pour terminer cette journée qui en compte sept. Puis le rallye reprendra demain avec quatre passages dans les spéciales Hawke, si panoramiques mais tellement exigeantes.

 
 

Subjets Connexes

Grochowski et l’art magique...
ÊTRE SPECTATEUR AU CHAMPIONNAT...
La première chose que vous remarquez, c’est le son d’un moteur au loin. Plus il...
CONNAISSEZ-VOUS ANABEL CLICHE, COPILOTE...
Anabel Cliche a commencé à s’intéresser au rallye il y a environ cinq ans, quand...
VINCENT ET GAUDREAU S’INSCRIVENT...
Le Rocky Mountain Rally accueillera deux petits nouveaux cette année, mais ils ont déjà montré...