LE RALLYE DE LA BAIE EST PLEIN D’EMBÛCHES DÈS LE PREMIER JOUR !

LE RALLYE DE LA BAIE EST PLEIN D’EMBÛCHES DÈS LE PREMIER JOUR !

07/01/2017

Antoine L’Estage et Alan Ockwell ont terminé la première journée de compétition en tête du rallye Baie des Chaleurs, non sans connaître leur lot de problèmes. L’équipage s’était construit une bonne avance au début de la journée, mais un gros bruit dans une montée est venu de l’arbre de transmission et a forcé le duo à se traîner le reste de la journée.

« Les gars ont travaillé très fort et nous avions une bonne avance jusqu’à ce problème avec le différentiel central », raconte L’Estage. « Nous n’avions plus que le mode traction, mais ce sera réparé demain matin. »

« Notre avance a diminué, on a seulement 50 secondes, mais ça nous suffira pour refaire notre avance. »

L’équipage de Subaru Rally Team Canada est en difficulté, cette année, n’ayant encore engrangé aucun point au championnat. Ils n’en ont plus à perdre s’ils veulent courir pour le titre cette année encore.

 
 

Ç’a été une belle bataille, aujourd’hui », a déclaré Jean-Sébastien Besner, qui termine la journée en deuxième place. À 50 secondes de la tête. « La voiture va très bien, mais on connaît certains équipages du coin, surtout les Leblanc qui sont très rapides. On garde un œil sur eux. »

Besner vise un bon résultat ici, ayant été forcé à l’abandon les deux dernières années.

« C’est le genre de rallye où il faut se garder une petite marge et être conscient de l’impact psychologique des résultats passés », a analysé Besner. « J’ai fait la spéciale JAS seulement une fois auparavant et ç’a été horrible. Je voulais terminer la spéciale sans problème, et on a réussi. »

 

Les frères René et André Leblanc, les favoris du coin, occupent le troisième rang à la fin de la première journée. Et ils ont prouvé qu’ils peuvent être très rapides. Le duo a travaillé avec Frank Sprongl pour s’améliorer et c’a été payant.

« C’est une bonne journée pour nous aujourd’hui. La plupart des équipages semble connaître des ennuis avec leurs voitures, mais nous, ça va », a résumé André. « Mais on s’est quand même fait une petite chaleur dans la dernière spéciale. La pluie a rendu le chemin très glissant. J’ai glissé très loin dans un virage à gauche, alors au virage suivant, j’ai compensé, mais les pneus ont grippé, on a été trop court et on s’est mis sur deux roues. »

La faute a été évitée et les Leblanc sont à 1 :30 de la tête et quelques minutes devant le quatrième concurrent, Ricardo Trivino, qui fait le Baie des Chaleurs dans le cadre du championnat NACAM.

 
 

Nicholas Laverdière et Vincent Trudel sont bien installés en cinquième place, et premiers en Production 4RM à la fin de la première journée.

« Selon nos temps en spéciale, les choses vont très bien pour nous, mieux que ce qu’on prévoyait », a déclaré Laverdière. « Mais on a perdu la plaque de protection sous la voiture, et ç’a entraîné une perte de refroidissant. On a aussi eu des problèmes avec le différentiel arrière, mais la voiture va bien et les gars ont trimé dur pour tout remettre en ordre, alors on pense que ça va aller. »

Le duo s’est emparé de la tête après que Crazy Leo Urlichich et Alex Kihurani ont perdu du temps en raison d’une crevaison et ont dû abandonné sur des problèmes électriques. L’équipe Can Jam va essayer de réparer à temps pour reprendre le départ dimanche matin, mais ces problèmes électriques peuvent être difficiles à retracer.

Boris Djordjevic et John Hall ont connu des problèmes mécaniques et ont quitté le parc d’assistance en retard, prenant une pénalité de 1:40, ce qui leur coûte deux positions au classement provisoire. Des problèmes de servo-direction ont continué d’empoisonner leur performance et des problèmes électriques se sont manifesté vers la fin de la journée.

 
 

La bataille la plus excitante jusqu’à maintenant, est peut-être celle des deux roues motrices. Avant la dernière boucle de spéciales, les trois premiers équipages n’étaient séparés que par 10 secondes. Dave Wallingford et Leanne Junnila ont été en tête toute la journée et ils prendront le 11e départ dimanche matin. Wallingford a fait ses débuts en rallye canadien l’an dernier au rallye de la Baie des Chaleurs et il a beaucoup appris à se mesurer à de très bons concurrents.

« C’est une bonne journée », a dit Wallingford. « C’est difficile de se battre contre ces très bons pilotes, et être devant eux est vraiment grandiose. Chacun d’entre eux a tellement d’expérience. »

 
 

Jason Bailey et Chris Kremer sont deuxièmes en classe, 12e au général et 43 secondes derrière Wallingford et Junnila. Les deux équipages sont inscrits aux championnats CRC et NACAM, ajoutant des points à leur résultat du WRC Mexico Rally.

Simon Dubé et Aaron Crescenti suivaient de près en troisième place lorsqu’un problème les a forcés à l’abandon. Mais leur voiture est déjà réparée et ils seront au départ de la prochaine étape.

Chris Greenhouse et Brian Johnson ont aussi dû abandonné vers la fin de la journée. Leur équipe de service va travailler toute la nuit pour les remettre dans l’alignement.

L’équipe locale composée de Mathieu et Alex Samuel Leblanc ont pris la troisième place dans leur Honda Civic. Ils ne sont qu’à 45 secondes de Bailey et Kremer.

 
 

Le Rallye Baie des Chaleurs se poursuit dimanche, avec quatre spéciales dont deux passages au fameux Saut du Cinq. Une forte pluie a continué de tomber en soirée et elle doit se poursuivre dimanche, ce qui altérera dramatiquement la tenue de route des voitures.

 
 
 
 
 
 

Subjets Connexes

L’ESTAGE ET OCKWELL REMPORTENT...
INVERMERE (BC) – Antoine L’Estage et Alan Ockwell ont triomphé au Rocky Mountain Rally, laissant...
L’ESTAGE ET OCKWELL EN...
« La journée s’est très bien déroulée pour nous », a déclaré L’Estage. « On...
À SURVEILLER AU ROCKY...
Les équipages ont commencé à arriver à Invermere (BC) pour participer au Rocky Mountain Rally....
Grochowski et l’art magique...
En 2008, Eric Grochowski et Leanne Junnila ont remorqué leur voiture de rallye à 2RM...