L’ESTAGE ET OCKWELL ENGRANGENT LE MAXIMUM DE POINTS AU RALLYE DE LA BAIE DES CHALEURS

L’ESTAGE ET OCKWELL ENGRANGENT LE MAXIMUM DE POINTS AU RALLYE DE LA BAIE DES CHALEURS

07/02/2017

Antoine L’Estage et Alan Ockwell de Subaru Rally Team Canada ont triomphé au rallye Baie des Chaleurs 2017, engrangeant le maximum de points dans leur quête du titre au championnat. Mais le duo a connu son lot de problèmes lorsque le différentiel central a cassé, transformant la voiture en traction. L’équipe a réparé la voiture pendant la nuit et L’Estage et Ockwell ont sonné la charge pour augmenter leur avance.

L’Estage et Ockwell se sont taillé une avance de plus d’une minute dans les deux premières spéciales de dimanche, finissant avec un avantage de trois minutes, 14,7 secondes sur le deuxième.

« C’est très bon pour le championnat », a déclaré L’Estage. « Il n’y a pas de grande stratégie dans un rallye comme celui-ci. Tu fonces et t’espères que tout ira bien. Tout le monde a travaillé très fort à l’atelier de Rocket Rally et ils m’ont confié une très bonne voiture. »

 

 

 
 

L’équipage totalise maintenant 24 points au championnat et peut maintenant viser le titre avec quatre épreuves à courir. C’est un revirement complet, après les frustrations du Perce-Neige et du Rocky Mountain.

L’Estage compte neuf titres de pilote du Championnat canadien de rallye, tandis que Ockwell compte cinq titres de copilote. L’an dernier, des problèmes en début de saison les ont forcés à faire du rattrapage durant la majeure partie de la saison. Cette année, les chances sont mieux réparties parce qu’il y a plusieurs pilotes en bonne position pour le titre.

 
 

Jean-Sébastien Besner et Yvan Joyal ont travaillé fort pour arracher cette deuxième place. Pour Besner, ce succès est très particulier et le pilote a été submergé d’émotions à la fin.

« Quel rallye », s’est exclamé Besner. « C’est un rallye tellement difficile. C’est mon premier podium à la Baie. Ça fait tellement longtemps que je viens ici et mon meilleur résultat était une quatrième place. J’ai cassé tellement souvent ici. Cette fois-ci, c’est très spécial. Bien faire à la Baie est vraiment spécial. »

 
 

Les frères André et René Leblanc, de New Richmond, ont déjà terminé sur le podium et cette année, ils sont montés sur la troisième marche. Ils sont rapides à montrer qu’ils ne sont pas seulement les champions du coin, mais qu’ils peuvent aussi faire des podiums à d’autres rallyes. Pour le moment, ils célèbrent leur succès chez eux, avec leurs familles et leurs amis.

« Le goût de ce résultat est délicieux. On laisse de côté la frustration des problèmes mécaniques pour le moment, mais on va jeter un coup d’œil à la voiture la semaine prochaine », a conclu André.

René a poursuivi : « C’est vraiment un rallye très difficile. Avec 36 voitures au départ. Mais il y a eu tellement de choses qui ont été de travers pour tellement d’équipages… Quelques-uns ont pu repartir, mais d’autres ont dû abandonné.

 

 
 

Mikael Arsenault et Amélie Bélanger forment un autre équipage local et ils ont terminé en quatrième place. Arsenault a déjà connu son lot de problèmes à la Baie. Et jusqu’à cette année, il n’avait jamais terminé. Ils se sont battus à coups de secondes avec deux autres équipages pour cette quatrième place et ils ont fini par avoir le dessus.

La cinquième place est allée à Nicholas Laverdière et Vincent Trudel. Fait à remarquer, ils ont remporté la classe Production 4RM, à 11 : 41,5 minutes des gagnants. Nicholas Spencer et David Ma ont pris la deuxième place en classe, tandis que Leo Urlichich et Alex Kihurani, après leurs difficultés du samedi, ont réussi à remonter le peloton et terminer troisièmes de la classe.

 
 

En deux roues motrices, une course à quatre s’est développée dès le premier jour entre les as de cette classe. À la fin de la première journée, Dave Wallingford et Leanne Junnila avaient dégagé une petite marge qu’ils ont continué de grignoter pour remporter la classe avec une avance de plus de deux minutes sur Jason Bailey et Chris Kremer.

« J’adore ce rallye », s’est exclamé Wallingford, qui a fait ses débuts en championnat canadien ici-même, l’an dernier. « Des chemins difficiles, des organisateurs de premier ordre et par-dessus tout, Leanne et moi avons connu un rallye presque parfait ! »

Bailey et Kremer ont réussi à rester près de Wallingford, mais ont eu trois crevaisons, une après l’autre, dans leur poursuite du meneur. À la fin, le temps perdu en raison des crevaisons était trop important et impossible à rattraper. Ils ont donc assuré leur deuxième place.

 

 
 

Wallingford et Junnila ont aussi obtenu la deuxième place dans le championnat NACAM, derrière le Mexicain Ricardo Trivino et son copilote Marco Hernandez. Trivino et Hernandez avaient participé au rallye de la Baie l’an dernier et sont revenus cette année. Des problèmes en milieu de journée dimanche les ont retardés, mais ils ont su rebondir pour récolter le maximum de points au championnat NACAM. Bailey et Kremer ont pris le troisième rang au NACAM.

Mathieu Leblanc et Alex-Samuel Litalien-Leblanc ont pris le troisième rang de la classe 2RM dans leur Honda Civic.

 
 

Le Championnat canadien de rallye reprendra dans deux mois au Rallye Défi à Montpellier (QC), les 8 et 9 septembre prochains.

Suivez le Championnat canadien de rallye sur Facebook, Instagram et Twitter pour en savoir plus. Vous pouvez aussi télécharger les applis CRCRally pour Apple et Android. C’est la seule source officielle de nouvelles du CRC.

 
 
 
 

Subjets Connexes

Subaru hausse la barre...
L’ESTAGE ET OCKWELL COURENT...
L’ESTAGE ET OCKWELL EN...
CINQ QUESTIONS À PAUL...