Les frères Leblanc mènent le Rallye Défi à la fin du premier jour

Les frères Leblanc mènent le Rallye Défi à la fin du premier jour

09/09/2016

Une série d’événements inhabituels a produit un résultat inattendu au premier du Rallye Défi 2016, la quatrième manche du Championnat canadien de rallye. André et René Leblanc mènent le rallye à la fin de la première journée, avec une avance de 33,7 secondes, devant lead the standings after the first day, with a margin of 33.7 seconds over the second placed David Nickel et Chris Kremer. Marc Bourassa et Daniel Paquette occupent la troisième place, à une minute des meneurs.

« Nous avons eu des problèmes d’intercom », a déclaré André après quatre spéciales. « René se servait de ses mains pour me décrire ce qui s’en venait. On s’est contenté d’aller vite, sans prendre de risques. »

 
 

Nickel est arrivé au Défi avec une nouvelle voiture, construite sur une plateforme de Subaru Crosstek. L’équipe a passé beaucoup de temps à tester et à améliorer la performance de la voiture et ces efforts ont été payants.

« La nouvelle voiture se comporte très bien », a dit Nickel. « Avec l’ancienne, je devais constamment corriger la trajectoire. Cette nouvelle caisse fonctionne tellement mieux et elle est tellement plus facile à contrôler. Je gagne en confiance et je peux certainement commencer à la pousser. »

Marc Bourassa est le favori local, mais a connu diverses fortunes par le passé. Jusqu’à maintenant, l’équipage performe bien, même s’il s’est fait une chaleur dans la spéciale Saint-Émile où il a fait un tête-à-queue et est sorti de route entre deux arbres. À part le temps perdu, cette sortie de route n’a eu aucune conséquence.

« Je m’amuse ferme », a raconté Bourassa. « Ce sport peut être très dur sur les équipes, et ça nous est arrivé, mais jusqu’à maintenant tout va très bien et c’est très plaisant. »

 
 

Ces trois équipages ont pu éviter les ennuis et rouler vite dans les cinq premières spéciales du rallyes, tandis que les meneurs au championnat ont connu toutes de problèmes techniques.

Antoine L’Estage et Darren Garrod du Subaru Rally Team Canada menaient le rallye jusqu’à ce que des ennuis de transmission les forcent à s’arrêter dans la troisième spéciale. Une tringle de transmission endommagée empêchait de passer les vitesses. L’équipage pourra repartir demain, mais avec une importante pénalité de nouveau départ.

 
 

Maxime Labrie et Anik Barette sont arrivés au rallye en tête du classement du championnat. Toutefois, le couple a rapidement connu des problèmes mécaniques et a abandonné, mais il pourrait bien continuer à mener le classement à la fin du rallye, selon les performances des autres compétiteurs lors de la seconde journée de rallye.

Boris Djordjevic et John Hall ont aussi connu des problèmes. Ils ont réussi à terminer toutes les spéciales, mais ont perdu beaucoup de temps. À la fin du premier jour, ils sont bons derniers.

Chris Greenhouse et Brian Johnson mènent la classe Deux roues motrices, sans avoir à prendre des risques. Eux aussi ont connu quelques petits problèmes, mais rien à comparer aux difficultés qu’ils ont connues à la Baie des Chaleurs, il y a deux mois.

« Au dernier rallye, on a eu l’impression de tout briser sur la voiture », a dit Greenhouse. « Jusqu’à maintenant, tout va bien. Ce ne sont que des petites choses, un problème d’alignement et un truc à resserrer sur l’échappement. Rien d’autre. »

 
 

Jan et Jody Zedril étaient bien décidés à ne pas perdre de vue l’équipage américain. Toutefois, la voiture des deux frères manitobains n’a pas la puissance du bolide de Greenhouse et jusqu’à maintenant, les frères Zedril n’arrivent pas à se rapprocher du meneur en classe.

 
 

Des retards dans le rallye ont forcé les organisateurs à diminuer le temps du seul service de la journée, ainsi que d’annuler la dernière spéciale, faisant passer le nombre de spéciales de six à cinq. Demain, les compétiteurs s’attaqueront à la plus grande partie du rallye. Pour les trois premiers équipages, il s’agira d’assurer leur podium en restant dans les trois premières places, et en évitant les problèmes. De leur côté, L’Estage et Garrod feront tout ce qu’il leur sera possible pour reprendre du temps, gagner des places et empocher de précieux points.

La météo annonçant de la pluie, on s’attend à ce que les chemins soient glissants, un grand changement par rapport au temps sec et aux chemins sans d’aujourd’hui.

Assurez-vous de suivre le Championnat canadien de rallye sur les réseaux sociaux @CRCRally et joignez les discussions avec le mot clic #CRCRally.

 
 
 
 
 
 

Subjets Connexes

SEMENUK ET HALL DOMINENT...
Brandon Semenuk et John Hall ont remporté le Big White Winter Rally et toutes les...
SEMENUK ET HALL EN...
À la fin de la première journée d’épreuves au Big White Winter Rally, Brandon Semenuk...
UNE FINALE SUR LA...
Le Big White Winter Rally marque la fin de la saison de rallye 2018 au...
CARRÉ ET JOYAL REMPORTENT...
Une lutte de tous les instants dans des conditions difficiles s’est terminée par la victoire...