BESNER REMPORTE SA PREMIÈRE VICTOIRE NATIONALE AU RALLYE DE LA BAIE DES CHALEURS

BESNER REMPORTE SA PREMIÈRE VICTOIRE NATIONALE AU RALLYE DE LA BAIE DES CHALEURS

07/01/2018

NEW RICHMOND (QC) – Jean-Sébastien Besner et Yvan Joyal ont remporté la victoire au rallye de la Baie des Chaleurs après une âpre lutte contre les éléments. Le duo a terminé avec une marge de deux minutes 20 secondes dans ce qui constitue la première victoire de Besner dans une manche du Championnat canadien de rallye.

« Venir ici pour remporter mon premier rallye national est vraiment très spécial », a déclaré Besner. « Tellement de choses doivent se passer exactement de la bonne façon pour espérer avoir une chance de gagner et ça m’a pris tout ce temps. »

 
 

Besner et Joyal ont pris la commande du rallye à la fin de la première journée après que Joël Levac et Stéphanie Lewis ont reçu une pénalité de 10 minutes et décidé de se retirer plutôt que de devoir remonter les autres concurrents. Besner et Joyal avaient offert une solide performance jusqu’à ce moment, ce qui leur a permis de terminer cette première journée avec une avance de plus de trois minutes.

Dans les spéciales de dimanche, leur stratégie a été de gérer leur avance, plutôt que de continuer à remporter des spéciales. Grâce à leurs années d’expérience en compétition, Besner et Joyal ont réussi à conserver cette avance dans les spéciales plus longues de la matinée, laissant filer moins d’une minute.

« Avec toute cette avance, nous savions que nous pouvions faire attention et laisser aller un peu de temps », a poursuivi Besner. « Nous avons roulé à notre propre rythme pour nous assurer de ne pas aller trop lentement, ni trop vite, sans prendre de risques. »

 
 

Karel Carré et Samuel Joyal terminent deuxièmes. 2018 aura marqué leur baptême de la Baie des Chaleurs et, à la fin, les difficultés de ce rallye les avaient vidés. Ce résultat permet à Carré et Joyal de partir à la quête du titre et marque leur deuxième podium en autant de rallyes, eux qui ont décidé de ne pas participer au Rocky Mountain Rally le mois dernier.

« Je suis content de ce que nous avons fait ici », a dit Carré. « Je pense qu’on aurait pu aller plus vite, mais nous avons livré une belle performance. Test Racing a fait un boulot remarquable et Samuel a été excellent dans ses notes. »

 
 

Embêté par des ennuis mécaniques qui rendent l’année difficile, Boris Djordjevic est finalement remonté sur le podium avec une troisième place qu’il partage avec son copilote John Hall. Leur rallye n’a pas été sans problème. Ils ont d’abord peiné dans les premières spéciales sans surpression, problème qui est revenu le lendemain, et d’autres ennuis techniques qui les ont aussi ralentis. Mais lorsque tout allait bien, ils marquaient le deuxième ou troisième chrono de la spéciale.

« On a passé tellement de temps à débusquer les problèmes sur cette voiture », a résumé Djordjevic. « Passer la ligne d’arrivée est tout un exploit et finir sur le podium est encore mieux. Ç’a pris du temps, l’équipe a mis tellement d’efforts pour arriver à ce résultat, il nous fait vraiment beaucoup de bien. »

 
 

En arrivant à New Richmond, Simon Vincent et Hubert Gaudreau détenaient la tête du classement provisoire et voulaient devancer leurs rivaux en réalisant un très bon résultat. Cette quatrième place au Baie des Chaleurs les placent toujours en tête du championnat, juste devant leurs co-équipiers de Test Racing.

L’équipage local composé des frères André et René Leblanc avaient tenu un très bon rythme durant tout le rallye, mais un bris mécanique sur le gros saut de dimanche leur a coûté près de 12 minutes de pénalités. Malgré tout, ils ont pris le cinquième rang.

« Question de temps, ce week-end, on a très bien fait », a analysé André Leblanc. « Mais on a aussi eu un problème qui nous a coûté très cher. Ça fait partie du sport et il faut l’accepter. »

 
 

La sixième place est allée à Nicholas Spencer et Patrick Lévesque qui ont remporté les honneurs de la classe 4RM Production. La majeure partie du rallye a été une partie de plaisir la plupart du temps, mais des ennuis dimanche ont failli leur coûter du temps. Cette première place en Production permet à Spencer de doubler son avance sur son plus proche rival.

Nicolas Laverdière et Vincent Trudel ont souffert de problèmes de fiabilité et terminent en dehors du Top 10, mais décrochent quand même le deuxième rang en classe 4RM Production. Après avoir endommagé la voiture sur une sortie de route au Rocky Mountain Rally, l’équipage mettra à profit la pause de deux mois qui précède le Défi pour évaluer leur situation et espérer repartir à neuf.

 
 

En mode 2RM, la bataille a fait rage entre deux équipages qui se sont échangés la tête durant presque tout le rallye. Wim van der Poel et Bryan Lord comprennent de mieux en mieux leur Ford Fiesta R2 et s’avèrent très compétitifs devant leurs rivaux Jason Bailey et Shayne Peterson. Quand Van der Poel et Lord se sont retrouvés en lutte pour la première place, ils se sont concentrés sur leur performance plutôt que d’essayer de savoir ce que feraient leurs adversaires et ç’a été la bonne stratégie. Van der Poel et Lord ont gagné leur classe par une marge de 34 secondes, ce qui leur vaut d’être seul en tête de leur classement.

« Ç’a été une bataille fantastique avec Jason et Shayne tout le week-end », a résumé van der Poel. « C’est très encourageant parce qu’il y a encore beaucoup à tirer de cette voiture. C’est très bon parce qu’on peut encore pousser plus fort ! »

 
 

Bailey et Peterson sont aussi montés au classement, mais sont toujours dépassés par l’équipage des Québécois Mathieu Leblanc et Éric Dubé, qui ont terminé troisièmes en classe et dixièmes au général.

« On a vraiment tout essayé pendant le week-end et Wim a piloté vraiment très bien et nous a forcés à rouler plus vite, a admis Bailey. « On fait du rallye pour s’amuser à compétitionner contre les autres et qu’un rallye ne se décide qu’au fil d’arrivée est tellement excitant. Peu importe qu’on finisse premier ou deuxième, c’est l’adrénaline de la compétition qui rend la chose si excitante. »

 
 

La plupart des équipages se sont mis à faire attention sur les bosses au fur et à mesure que les luttes se résorbaient. Maxime Labrie et Anik Barrette se sont amusés après que des problèmes de transmission les ont sortis de la lutte pour la victoire. Durant toute la journée dimanche, les chemins se sont asséchés, offrant plus d’adhérence et de confiance. Et Labrie en a profité pour gâter les fans en faisant des sauts de plus en plus grands. Le duo a terminé neuvième.

 
 

Le Championnat canadien de rallye se poursuivra du 6 au 8 septembre pour le Rallye Défi, l’élément central du championnat de sept manches.

 
 
 
 
 
 
 
 

Subjets Connexes

BESNER REMPORTE SA PREMIÈRE...
NEW RICHMOND (QC) – Jean-Sébastien Besner et Yvan Joyal ont remporté la victoire au rallye...
BESNER ET JOYAL S’EMPARENT...
NEW RICHMOND (QC) – Jean-Sébastien Besner et Yvan Joyal ont terminé la première journée du...
LA COMPÉTITION SERA FORTE...
La 41e édition du rallye Baie des Chaleurs est prête à épater ses fans et...
VOICI MAMAN RALLYE DEBBIE...
Si vous avez déjà rencontré Debbie Dyer, elle vous a probablement fait un gros câlin....