Rallyeville: New Richmond, (QC) Berceau du Rallye Baie des Chaleurs

Rallyeville: New Richmond, (QC)

06/20/2017

Le Rallye Baie des Chaleurs est la manche du Championnat canadien de rallye la plus à l’est du calendrier. C’est celui avec le gros saut. Et le Camp Brûlé. Mais la caractéristique de ce rallye, ce sont les milliers de fans qui bordent les spéciales dans les collines autour de New Richmond (QC). Loin de toute grande ville canadienne, les amateurs de rallye de New Richmond deviennent de chauds partisans lorsque le CRC débarque en ville.

Ce phénomène est dû aux liens familiaux qui unissent tous les gens de cette région et leur amour du rallye. Ces liens franchissent les générations, et passent d’une famille à l’autre, d’une ville à l’autre. Nulle part ailleurs le Championnat canadien de rallye est-il aussi profondément ancré !

 
 

Le sort de Marilou Leblanc comme rallyiste avait été décidé longtemps avant sa naissance. Son père, Michel Leblanc, a d’abord été bénévole dès la deuxième édition du rallye et y a travaillé pendant 25 ans.

« J’étais la fille de mon père », raconte Marilou Leblanc. « Je me souviens que mon père m’emmenait aux réunions de rallye, et que c’était très tard le soir et que je m’endormais. Et j’essayais très fort de ne pas m’endormir parce que je voulais tout entendre. Je voyais tout ce qui se passait dans les semaines juste avant le rallye. C’était la folie et je voulais aider à tout prix. »

 
 

Rapidement Marilou a appris tout ce qu’il y avait à apprendre en travaillant comme bénévole à tous les postes.

« J’étais contrôleur, au chronométrage, ou j’aidais à monter les cahiers de route et les trousses d’inscription », se rappelle Marilou Leblanc. « J’ai aidé mon père à préparer Camp Brûlé. Il fallait couper l’herbe et installer les clôtures et les bannières. »

Même après avoir déménagé à Québec, Marilou retourne chaque année à New Richmond. C’est sa chance de visiter des amis et revoir sa famille qui, sans surprise, continue de travailler au rallye, d’une façon ou d’une autre.

« Il y a encore beaucoup de gens dans ma famille, tant du côté de ma mère que de mon père, qui y travaillent chaque année », a poursuivi Marilou, qui compte parmi ses cousins Philippe Poirier, copilote, et Max Poirier, photographe. « Et j’ai un autre cousin qui est responsable d’une chicane chaque année. Et maintenant il emmène ses fils au rallye. »

 

 
 

Tandis qu’elle était jeune bénévole au Rallye de la Baie, un jeune garçon nommé David Bérubé traînait son père chaque année pour aller voir les meilleurs pilotes du Canada compétitionner sur les chemins autour de sa ville natale. À 17 ans, Bérubé s’est trouvé une combinaison de course et a copiloté dans une Corolla à roues motrices arrière.

Lui aussi a déménagé à Québec, où il a rencontré Marilou et l’amour du rallye les a rapprochés. Aujourd’hui ils forment un couple dans la vie et en rallye aussi. Ils ont déjà couru avec une VW Golf et cette année, ils courront dans une Subaru Impreza STI.

 
 

« Même si nous vivons à Québec, New Richmond est toujours chez nous et le rallye de la Baie est comme notre famille », a dit Marilou. « Nous y allons chaque année comme bénévoles ou reporters et nous voyons toujours les mêmes personnes. Et ils nous demandent tous quand nous irons courir là-bas. »

Même si les deux ont fait le Baie des Chaleurs auparavant, ils ne l’ont jamais couru ensemble, jusqu’à cette année. Bérubé et Leblanc courront dans leur voiture de rallye aux couleurs de Freedom au rallye Baie des Chaleurs, devant leurs familles¾de sang ou de rallye—pour la première fois ensemble.

 
 

Excités d’être compétiteurs, Leblanc et Bérubé savent quelles sommes de travail doivent être investies pour faire du rallye. Depuis l’enfant qui combattait le sommeil dans ces longues soirées de réunion, Marilou apprécie vraiment le dévouement et les efforts qui sont déployés en coulisse.

« Pour moi, les organisateurs étaient des superstars, aussi bons que les compétiteurs. Je me rappelle que je suivais mon père partout, comme son ombre », a raconté Marilou. Et elle avait ses préférences. « J’étais une fan finie de Tom McGeer. J’aimais aussi les Sprongl et les pilotes locaux comme Joël Goulet, et Sylvain Erickson, bien sûr, de Gatineau. »

 
 

Quand elle était enfant, le seul rallye qu’elle et ses amis pouvaient voir était le Baie-des-Chaleurs, quand le rallye débarquait en ville, ou quand le CRC passait à la télé.

« On ne pouvait pas regarder de vidéos quand on le voulait », ajoute-t-elle. « C’est bien maintenant qu’on puisse avoir accès aussi facilement à notre sport et aux équipes. »

Une toute nouvelle génération d’amateur de rallye grandit en regardant ses héros en ligne et à la télé, et, une fois par année, au Rallye Baie-des-Chaleurs. Ces jeunes fans regarderont Leblanc et Bérubé descendre la rampe de départ. Et peut-être qu’il y en aura parmi eux qui voudront en faire plus pour le rallye plus tard.

 

Le Rallye Baie-des-Chaleurs aura lieu à New Richmond (QC) dans la région de la Gaspésie, du 30 juin au 2 juillet 2017. Suivez tout ce qui se passe en téléchargeant l’appli CRC Rally pour iPhone et Android, suivez-en la couverture en direct sur Facebook, et les mises à jour sur Instagram et Twitter.

 

Subjets Connexes

KAREL CARRÉ ET SAMUEL...
Karel Carré et Samuel Joyal de TEST Racing ont remporté le Pacific Forest Rally à...
SEMENUK ET HALL EN...
FLa première journée du Pacific Forest Rally est faite de quatre spéciales, qui ont clairement...
LE PACIFIC FOREST RALLY...
Le Pacific Forest Rally 2018 marque un moment décisif dans le Championnat canadien de rallye....
CHANGEMENT DE SIÈGES POUR...
Des visages familiers changeront de côté de voiture ce week-end au Pacific Forest Rally. Délaissant...