L’Estage et Garrod remportent le Rocky Mountain Rally 2016

L’Estage et Garrod remportent le Rocky Mountain Rally 2016

06/05/2016

Antoine L’Estage et Darren Garrod, de Subaru Rally Team Canada, ont remporté le Rocky Mountain Rally 2016, à Invermere (BC), gagnant toutes les spéciales de la deuxième journée de compétition. Cette victoire est la première de l’équipe cette saison, après que des ennuis mécaniques avaient forcé  l’équipe à se retirer, lors du Perce-Neige, premier rallye de la saison. En remportant le Rocky, pilote et copilote s’assurent du maximum de points, ainsi que Subaru, dans la course à la coupe du manufacturier.

« Le week-end s’est très bien déroulé », a déclaré L’Estage. « Nous n’avons eu vraiment aucun problème avec la voiture, les notes étaient parfaites, nos nouveaux pneus tenaient vraiment bien, et toute l’équipe de Rocket Rally a fait du boulot fantastique pour nous aider à finir en première place. »

 
 

Ce rallye est aussi un jalon important pour L’Estage. Il constitue sa 44e victoire en carrière. Aucun autre pilote dans l’histoire du rallye au Canada  n’en compte autant. En établissant ce nouveau record, L’Estage a battu le record de John Buffum, son mentor depuis longtemps.

Même sans véritable compétition, le duo a établi le rythme à battre dès la première spéciale du dimanche, Hawke Road West, toute en montée. Leur plus proche rival, le samedi, Joël Leval et Stéphanie Lewis, avait dû abandonner après avoir frappé un arbre. L’Estage et Garrod bénéficiaient ainsi d’un coussin de quatre minutes.

Boris Djordjevic et Robin Chapelsky ont réussi à tenir un rythme rapide sans souffrir de tous les problèmes qui ont affligé la compétition. Leur défi depuis l’année dernière a été de développer la voiture qu’ils ont achetée de l’Estage. Même s’il reste de petites modifications à y apporter, ils semblent avoir trouvé une formule qui leur convient bien.

 
 

« Nous avons connu quelques petits problèmes aujourd’hui avec les freins qui surchauffaient dans les spéciales en descente, mais la voiture s’est très bien comportée tout le week-end », a précisé Djordjevic. « Nous avons eu beaucoup de compétition, surtout la première journée, et puis on a trouvé un rythme qui nous a permis de ne pas avoir à prendre de grosses chances, tout en tenant les autres à distance. »

Une bataille a commencé à se dessiner pour la dernière place du podium vers la fin de la journée samedi et s’est poursuivie dimanche. Brandon Semenuk et John Hall devaient pousser leur voiture à la limite pour compenser le manque de puissance. Leur voiture a manqué de puissance durant tout le rallye et devenait très difficile à piloter dans les spéciales en montée le dimanche. Dans la dernière spéciale en descente, Hawke,  Semenuk et Hall ont réussi un chrono d’à peine quatre secondes plus lent que celui de L’Estage.

 
 

« La voiture n’avait simplement pas de puissance », a raconté Semenuk. « D’abord, ce moteur n’a pas été monté pour la course, mais il a un défaut qui le rend encore moins puissant que ce qu’il devrait afficher. J’ai piloté à fond pour pouvoir capitaliser au cas où quelqu’un aurait des problèmes, sans prendre de gros risques. Je suis vraiment fier d’avoir terminé troisième ! »

Dimanche, Semenuk et Hall perdaient du temps par rapport à Hardy Schmidtke et John Dillon, surtout dans les spéciales en montée où la voiture beaucoup plus puissance de Schmidtke était clairement avantagée. Malheureusement Schmidtke et Dillon sont sortis de route dans la dernière spéciale, laissant la dernière marche du podium à Semenuk et Hall.

 
 

Maxime Labrie et Anick Barrette conservent la tête du championnat en terminant quatrième au général. L’équipage n’avait jamais participé à ce rallye et n’avait que les notes de la reconnaissance. Labrie a d’ailleurs confirmé qu’ils auraient été plus rapides avec de meilleures notes.

« Nous avons pris nos propres notes, elles étaient bonnes, mais pas parfaites », nous a confié Labrie. « Vous pouvez aller plus vite quand vous pouvez raffiner vos notes, année après année. Nos notes sont à environ 90% de ce qu’elles pourraient être et la seule façon de les améliorer est de faire le rallye chaque année et de raffiner nos notes. »

Ils seront au rallye Baie-des-Chaleurs le mois prochain en tant que meneurs au championnat, mais il sera difficile de s’accrocher à ce titre parce que la compétition sera très forte.

Les frères Jan et Jody Zedril n’ont pas participé au Championnat de rallye canadien depuis près de cinq ans, mais ils n’ont rien perdu de leur savoir-faire. Ils ont rapidement commencé à inscrire de bons temps et à éviter les ennuis qui ont semblé décimer les autres équipages pour obtenir leur victoire en classe.

 

 
 

« Nous sommes très contents de la façon que les choses se sont déroulées ce week-end », a dit Jan. « C’est un résultat parfait, après avoir été absent si longtemps, c’est très excitant. Cette année, nous y allons un peu à l’oreille, mais nous sommes très contents de revenir à la compétition. »

 
 

La deuxième place est allée à Voytek Stywryszko et Peter Brook. Ils avaient déjà terminé sur le podium ici l’an dernier et bénéficient du fait qu’ils connaissent bien ces routes. L’équipage qui a réalisé quelques-uns des meilleurs temps en deux-roues motrices est Tanveer Deen et Michael Szewczyk. Ils ont réussi une remarquable performance, mais manquent de constance, sortant de route à la première spéciale. Même s’ils ont pu repartir, ils ont reçu de fortes pénalités et n’ont pu faire mieux qu’une troisième place.

 
 

La température a été constante, offrant des conditions sèches, chaudes et poussiéreuses qui ont été difficiles pour les équipages et les voitures. Malgré les défis, tout le monde était content de ces conditions plus favorables. L’édition de l’an dernier, tenue en novembre, avait été écourtée après que la glace et la neige avaient obligé les organisateurs à annuler les dernières spéciales. Le changement de date a aussi entraîné un changement de conditions plus prometteuses.

 
 

Le Championnat de rallye canadien se poursuit le mois prochain à New Richmond, au Québec. C’est l’un des plus longs rallyes canadiens, il présente le plus long saut d’Amérique du Nord et les amateurs parmi les plus fervents au pays.

 
 
 
 
 
 

Subjets Connexes

Grochowski et l’art magique...
ÊTRE SPECTATEUR AU CHAMPIONNAT...
La première chose que vous remarquez, c’est le son d’un moteur au loin. Plus il...
CONNAISSEZ-VOUS ANABEL CLICHE, COPILOTE...
Anabel Cliche a commencé à s’intéresser au rallye il y a environ cinq ans, quand...
VINCENT ET GAUDREAU S’INSCRIVENT...
Le Rocky Mountain Rally accueillera deux petits nouveaux cette année, mais ils ont déjà montré...